Ouvrir le menu principal
Étienne LemoyneEstienne Le Moyne

Activité principale Compositeur, théorbiste
Style musique baroque
Lieux d'activité Versailles, Royaume de France Royaume de France
Années d'activité 1680 - 1723

Étienne Lemoyne (ou Estienne Le Moyne[1]) est un compositeur et théorbiste baroque français qui fut théorbiste au sein de la Musique de la Chambre du Roi de 1680 à 1723, principalement sous le règne de Louis XIV.

CarrièreModifier

En 1680, Charles Le Camus vend à Étienne Lemoyne la position que son père Sébastien Le Camus[2] (v.1610 - 1677) occupait au sein de la Musique de la Chambre du Roi.

Bien que luthiste, Étienne Lemoyne obtient la charge de « dessus de viole de la Chambre » qui était celle de Sébastien Le Camus mais, à la Cour de France à cette époque, il n’est pas rare que la fonction remplie par le musicien ne corresponde pas à la charge dont il est titulaire, par exemple pour les charges de viole et de luth car les luthistes et les violistes étaient souvent capables de jouer l’un et l’autre instrument[3].

Mais, toujours en 1680, le roi accorde à son nouveau violiste les deux charges de violiste et de luthiste « pour les posséder conjointement sous le titre de joueur de tuorbe »[4].

Lemoyne occupe ainsi la fonction de théorbiste au sein de la Musique de la Chambre du Roi de 1680 à 1723[5],[6].

François Rebel lui succède en 1723[3],[6].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. Marcelle Benoit, Musiques de cour: chapelle, chambre, écurie, éditions Picard, 1971, p. 71.
  2. (en) Robert A. Green, Sébastien Le Camus, Airs à deux et trois parties, A-R Editions, Inc., 1998, p. xiii.
  3. a et b Thomas Leconte, La Musique de la Chambre du Roi au temps de Marin Marais, livre-programme édité par le CMBV pour les Grandes Journées Marin Marais 2006, Centre de Musique baroque de Versailles, 2006, p. 78.
  4. Marcelle Benoît, Versailles et les musiciens du Roi, 1661-1733 : étude institutionnelle et sociale, Volume 1, éditions A. et J. Picard, 1971, p. 199.
  5. Thomas Leconte, op. cit., p. 82-83
  6. a et b Muse baroque