Ouvrir le menu principal

Les Thermes de Cilaos désignent le seul établissement thermal de l'île de La Réunion, département d'outre-mer français dans l'océan Indien. Il est situé au lieu-dit Grand Matarum, à la sortie du centre-ville de Cilaos, commune de l'intérieur montagneux protégée par un cirque naturel. Construit en 1987, baptisé alors "établissement thermal de Cilaos Irénée Accot" du nom d'un ancien maire, rénové en 2007 puis en 2017, il est géré par le Conseil départemental de La Réunion[1].

Deux pôles d'activité sont proposés ː des cures thermales (environ 500 curistes par an) et des soins de remise en forme (environ 5000 clients)[2].

Les orientations thérapeutiques de la station thermale sont la rhumatologie et les séquelles de traumatismes ostéo-articulaires, les affections digestives et métaboliques. Rangées dans la catégorie des eaux bicarbonatées sodiques, contenant calcium, magnésium, silices,.. les eaux thermales de Cilaos peuvent être comparées à celles de Vichy, du Mont-Dore, de Royat[1]. Elles proviennent de deux sources minérales principales, issues du massif du Piton des Neiges ː la source Véronique utilisée en cures de boisson (31°C) et la source Irénée (37°C) utilisée en soins externes.

HistoriqueModifier

 
Station thermale de Cilaos au XIXe siècle


RéférencesModifier

  1. a et b Hervé-Claude Ribert, « A l'île de la Réunion : la station thermale de Cilaos », Revue d'Histoire de la Pharmacie, vol. 77, no 280,‎ , p. 79–86 (DOI 10.3406/pharm.1989.4008, lire en ligne, consulté le 30 décembre 2018)
  2. « Thermes de Cilaos : Les vertus de l'hydrothérapie dans les Hauts », sur Clicanoo.re,

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier