Ouvrir le menu principal

Éric Béchu

joueur de rugby
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Béchu.
Éric Béchu

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance
à Toulouse (France)
Décès (à 53 ans)
à Toulouse (France)
Position troisième ligne centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1978-1988
1988-1990
1990-1993
1993-1995
US Colomiers
Stade saint-gaudinois
Saint-Girons SCC
US Cazères
? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)


Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
1990-1993
1993-1995
1995-1998
1999-2010
2010-2012
Saint-Girons SCC
US Cazères
Saint-Girons SCC
SC Albi
Montpellier HR

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.

Éric Béchu, né le à Toulouse et mort le dans la même ville, est un joueur et entraîneur français de rugby à XV. Il a entraîné onze ans durant le Sporting club albigeois avant de rejoindre le Montpellier Hérault rugby en 2010 où il entraîne les avants au côté de Fabien Galthié et de Didier Bès.

Sommaire

BiographieModifier

Carrière de joueurModifier

Éducateur sportif de formation[1], il travaille à Toulouse à la Direction régionale de la Jeunesse et des Sports[2]. Il pratique le rugby au Toulouse OAC[3]. Puis il joue dix saisons à l'US Colomiers. Il y éduque également les jeunes joueurs, et dessine la colombe figurant sur l'emblème du club. Il joue ensuite deux saisons au Stade saint-gaudinois[2]. Il évolue au poste de troisième ligne centre[4].

Fin de carrière et reconversion comme entraîneurModifier

En 1990, il devient entraîneur-joueur, d'abord trois ans au Saint-Girons SCC, puis deux ans à l'US Cazères[5]. En 1995, âgé de 35 ans, il met fin à sa carrière de joueur. Il retourne à Saint-Girons, dont il est trois ans l'entraîneur[2], avant de prendre une année sabbatique[4]. En 1999, il devient pour onze ans l'entraîneur du SC Albi, qu'il va hisser de la Fédérale 1 au Top 14[6]. L'accès à l'élite se fait en 2006. Cette même année, Béchu devient entraîneur à temps plein[7]. En 2008, le club est rétrogradé pour raisons administratives en Pro D2 et réussit, en un an seulement, à retrouver l'élite. Mais, le , les mauvais résultats du club, dernier du Top 14, provoquent le départ de Béchu[6].

En mai 2010, il devient entraîneur du Montpellier HR, avec Fabien Galthié (dont il fut l'éducateur en cadets, à Colomiers, 25 ans plus tôt) et Didier Bès[8]. L'objectif de la saison 2010-2011 est d'assurer le maintien[9]. Mais le club crée la surprise : il se retrouve en demi-finale du Top 14 pour la première fois de son histoire[10], puis accède à la finale contre le Stade toulousain. Début décembre 2011, Éric Béchu doit cesser toute activité pour ennuis de santé. Il est opéré le 8. Fin janvier 2012, il doit faire face à une complication pulmonaire. Il ne retrouve le terrain que le 10 avril, après quatre mois d'absence[11]. En 2012, il prend un peu de recul avec le terrain, il a la charge d’optimiser le fonctionnement de la Cellule de Haute Performance, et en particulier du centre de formation[12].

Il meurt le 15 janvier 2013 d'un cancer du pancréas[13]. Il était marié et père de deux filles[14]. Il repose à Saint-Girons[15].

Le 19 juillet 2013 un hommage lui est rendu lors d'un match amical au stade Léopold-Gouiric à Saint-Girons avec l'organisation du trophée Eric Béchu entre l'Aviron bayonnais et l'USA Perpignan.

PalmarèsModifier

En tant que joueurModifier

En tant qu'entraîneurModifier

Saison Équipe Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge européen
1999 - 2000 Sporting club albigeois Fédérale 1 Entraîneur en chef ? - -
2000 - 2001 Sporting club albigeois Fédérale 1 Entraîneur en chef ? - -
2001 - 2002 Sporting club albigeois Fédérale 1 Entraîneur en chef Promu en Pro D2 - -
2002 - 2003 Sporting club albigeois Pro D2 Entraîneur en chef 14e - -
2003 - 2004 Sporting club albigeois Pro D2 Entraîneur en chef 11e - -
2004 - 2005 Sporting club albigeois Pro D2 Entraîneur en chef 8e - -
2005 - 2006 Sporting club albigeois Pro D2 Entraîneur en chef Vainqueur des barrages - -
2006 - 2007 Sporting club albigeois Top 14 Entraîneur en chef 10e - Éliminé en poule
2007 - 2008 Sporting club albigeois Top 14 Entraîneur en chef 12e (rétrogradé) - Éliminé en poule
2008 - 2009 Sporting club albigeois Pro D2 Entraîneur en chef Vainqueur des barrages - -
2009 - 2010 Sporting club albigeois Top 14 Entraîneur en chef 14e - Éliminé en poule
2010 - 2011 Montpellier HR Top 14 Avants Défaite en finale - Éliminé en quart-de-finale
2011-2012 Montpellier HR Top 14 Avants Éliminé en barrages Éliminé en poule -

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Aurélie Renard, « Eric Béchu arrive à Montpellier », sur languedoc-roussillon.france3.fr, France 3, (consulté le 6 mars 2013)
  2. a b et c J.-P. D., « La face cachée de l'entraîneur Eric Béchu », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 6 mars 2013)
  3. Paul Lepert, « Éric Béchu », sur www.journal-du-rugby.fr, (consulté le 6 mars 2013)
  4. a et b J.-P.-D., « La méthode Éric Bechu », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 6 mars 2013)
  5. davids, « Souvenir d'un certain M. Béchu », sur cazeresrugby.free.fr, (consulté le 6 mars 2013)
  6. a et b « Béchu et Albi, c'est fini », sur www.sports.fr, (consulté le 6 mars 2013)
  7. J.-P. D., « Top 14. Le SCA doit se remettre sur les rails », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 6 mars 2013)
  8. Sarean Zer, « Galthié-Béchu, la plus-value de Montpellier », sur www.lejpb.com, Le Journal du Pays Basque, (consulté le 6 mars 2013)
  9. ean-Loup Robertier, « Montpellier doit se cramponner après la défaite à Toulon (29-13). », sur www.rctoulon.com, RC Toulon, (consulté le 6 mars 2013)
  10. « Montpellier en demi-finale », sur www.lindependant.fr, (consulté le 6 mars 2013)
  11. « Absent depuis quatre mois, Eric Béchu revient amaigri mais heureux », sur www.franceinfo.fr, France Info, (consulté le 6 mars 2013)
  12. « Les nouvelles recrues : staff et joueurs », sur montpellier-rugby.com, Montpellier HR, (consulté le 6 mars 2013)
  13. « Montpellier : Eric Béchu est décédé », sur le10sport.com, (consulté le 6 mars 2013)
  14. Jacques Verdier, « Décès d'Eric Béchu », sur rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 6 mars 2013)
  15. « Carnet noir », Midi olympique, 18 janvier 2013, p. 2.
  16. « Top 14 : le Champion, c'est Toulouse ! », sur www.rtl.fr, RTL, (consulté le 6 mars 2013)