Équipe cycliste Fiat France

équipe cycliste professionnelle belge (1977-1977)

L'équipe cycliste Fiat France était une formation de cyclisme professionnel sur route créée en 1977 et disparue à la fin de la saison avec comme directeur sportif de l'équipe Raphaël Géminiani et Robert Lelangue et comme leader Eddy Merckx.

Fiat France
Informations
Statut
Équipe pro ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Discipline
Pays
Création
Disparition
Saisons
1Voir et modifier les données sur Wikidata
Encadrement
Directeurs sportifs
Dénomination
Fiat France

Histoire de l'équipeModifier

L'équipe cycliste Fiat a été créée après la disparition de l'équipe cycliste Molteni-Campagnolo en 1976. L'équipe a été constituée, en très grande partie, avec les coureurs de l'ancienne équipe d'Eddy Merckx avec laquelle il courra son dernier Tour de France.

L'équipe est dissoute à la fin de la saison, servant d'ossature à l'équipe cycliste C&A.

Composition de l'équipeModifier

 Effectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Cees Bal21 novembre 1951  Pays-BasMolteni-Campagnolo (1976)
Robert Bouloux20 mai 1947  FranceJobo-Wolber-La France (1976)
Joseph Bruyère5 octobre 1948  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Étienne De Beule20 novembre 1953  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Ludo Delcroix28 octobre 1950  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Joseph Deschoenmaecker2 octobre 1947  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Bernard Draux11 mai 1951  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Jean-Jacques Fussien (1 janv.–23 août, note)21 janvier 1952  France
Jos Huysmans18 décembre 1941  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Edward Janssens18 janvier 1946  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Jacques Martin 16 avril 1952  BelgiqueZoppas-Splendor (1976)
Eddy Merckx17 juin 1945  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Frans Mintjens23 novembre 1946  Belgique
Jean-Luc Molinéris25 août 1950  France
Karel Rottiers7 avril 1953  Belgique
Patrick Sercu27 juin 1944  BelgiqueBrooklyn (1976)
Roger Swerts28 décembre 1942  BelgiqueMolteni-Campagnolo (1976)
Source : UCI

note: Jean-Jacques Fussien, mort à l'entraînement

Notes et référencesModifier