Ouvrir le menu principal

Épistémologie du placard

L'épistémologie du placard est un concept conçu par la théoricienne queer et féministe, Eve Kosofsky Sedgwick, défini et développé dans son ouvrage classique, Épistémologie du placard (Epistemology of the Closet, 1990), qui avec Trouble dans le genre de Judith Butler va constituer l'un des textes fondateurs de la théorie queer.

DescriptionModifier

Dans sa préface, Maxime Cervulle définit ainsi le projet de Sedgwick : « Dans Épistémologie du placard, Eve Kosofsky Sedgwick va s’interroger sur les conséquences interprétatives qu’entraîne une lecture "sexualisée" de la culture littéraire des 19e et 20e siècles. Elle y développe des "lectures perverses" du canon occidental, chaussant des lunettes queer pour débusquer les troubles sexuels et les crises définitionnelles dans les chefs-d’œuvre modernes qui structurent notre vision de ce qu'est la culture. Cet ouvrage salutaire de Sedgwick renverse la vapeur et nous force à regarder en face le grand secret de la culture occidentale du siècle dernier : la place centrale qu’y occupe la définition homo/hétérosexuelle[1]."

Le livre Épistémologie du placard a donné lieu aux États-Unis à de nombreux débats dans les milieux universitaires et activistes sur le fonctionnement du placard gay et lesbien, ainsi que sur les moyens d'échapper à son emprise.

BibliographieModifier

  • Eve Kosofsky Sedgwick, Épistémologie du placard, trad. et préface de Maxime Cervulle, Paris, Éditions Amsterdam, 2008.
  • Judith Butler, Trouble dans le genre, trad. de Cynthia Kraus, Paris, La Découverte, 2005.
  • Stephen M. Barber et David L. Clark (dir.), Regarding Sedgwick. Essays on Queer Culture and Critical Theory, New York et Londres, Routledge, 1998.
  • Noreen Giffney et Michael O'Rourke, « The "E(ve)" in The(e)ories: Dreamreading Sedgwick in Retrospective Time » in Irish Feminist Review, 3 (2007).
  • Robert Harvey, « Entretien avec Eve Kosofsky Sedgwick : Rythmes et formes discordants » in Rue Descartes n°40, Collège International de Philosophie, Presses Universitaires de France, 2003.

NotesModifier

  1. M. Cervulle, « Deux ou trois choses que je sais d'Eve », Épistémologie du placard, p. 14

Liens internesModifier