Émeutes du Caire de 1952

Les émeutes du Caire de 1952, nommées en anglais Cairo fire (en arabe : حريق القاهرة) ou Black Saturday, sont une série d'émeutes qui ont lieu le contre la tutelle britannique. Elles sont marquées par l'incendie et le pillage de quelque 750 bâtiments — magasins de détail, cafés, cinémas, hôtels, restaurants, théâtres, boîtes de nuit et l'opéra de la ville — du centre-ville du Caire.

Le cinéma Rivoli en feu.

Le déclenchement des émeutes est lié à la mort de cinquante policiers auxiliaires égyptiens par les troupes d'occupation britanniques dans la ville d'Ismaïlia lors d'une bataille un jour plus tôt. Les manifestations spontanées anti-britanniques qui suivent ces morts s'organisent rapidement et la foule incendie et saccage de vastes secteurs du Caire dépourvue inexplicablement de forces de sécurité.

Événement précurseur de la fin du royaume d'Égypte pour certains, les auteurs des incendies restent inconnus à ce jour et la vérité sur cet événement important dans l'histoire égyptienne moderne n'a pas encore été établie.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier