Ouvrir le menu principal

Élections législatives indonésiennes sous Soeharto

De 1971 à 1997, des élections générales se sont régulièrement tenues en Indonésie, sous la présidence du général Soeharto.

ContexteModifier

À la suite de ce qu'on appelle le "Mouvement du 30 septembre" (en indonésien, Gerakan September Tigapuluh, plus généralement désigné sous l'acronyme de "Gestapu", évoquant le nom de Gestapo), l'armée de terre indonésienne avait ordonné la dissolution du Parti communiste indonésien, qu'elle accusait d'être l'instigateur du mouvement. Le général Soeharto avait pris la tête de la répression. Le 11 mars 1966, il avait contraint Soekarno, encore officiellement président, à signer la « Supersemar » (acronyme de Surat Perintah Sebelas Maret, « ordre du 11 mars ») lui donnant les pleins pouvoirs. En 1968, Soeharto fut formellement élu président par l'assemblée provisoire formée en 1960 par Soekarno.

Les élections de 1971Modifier

Lors des élections générales de 1971, les premières du régime Soeharto, 9 partis politiques sont en lice, auxquels s'ajoutent les Golongan Karya ("groupes fonctionnels") ou Golkar, qui ne se présentent pas comme un parti mais une coalition de représentants des différents secteurs de la société. Les 9 partis sont :

  • L'IPKI (Ligue des Défenseurs de l'Indépendance de l'Indonésie)
  • Le Partai Nahdlatul Ulama de la grande organisation musulmane Nahdlatul Ulama
  • Le Parkindo (Partai Kristen Indonesia, protestant)
  • Le Parmusi (Partai Muslimin Indonesia)
  • Le Partai Katolik
  • Le Partai Musyawarah Rakyat Banyak (Parti prolétarien) ou Murba
  • Le Perti
  • Le Partai Nasional Indonesia ou PNI ("soekarniste")
  • Le PSII (Partai Syarikat Islam Indonesia).
No. Parti Voix Pourcentage Sièges
1. Partai Katolik 603 740 1,10 3
2. PSII 1 308 237 2,39 10
3. Partai Nahdlatul Ulama 10 213 650 18,68 58
4. Parmusi 2 930 746 5,36 24
5. Golkar 34 348 673 62,82 236
6. Parkindo 733 359 1,34 7
7. Murba 48 126 0,08 0
8. PNI 3 793 266 6,93 20
9. PERTI 381 309 0,69 2
10. IPKI 338.403 0,61 0
Total 54 669 509 100,00 360

Ces élections furent les dernières sous Soeharto, auxquelles aient participé des partis datant de l'époque de Soekarno.

Les élections suivantesModifier

En 1973, le gouvernement force ces 9 partis à se regrouper en seulement 2 partis :

  • Le Partai Demokrasi Indonesia ou PDI, qui regroupe les partis non-musulmans, laïcs ou religieux, c'est-à-dire le PNI, le Parkindo, le Partai Katolik, l'IPKI et le Murba,
  • Le Partai Persatuan Pembangunan ou PPP, qui regroupe les partis musulmans, c'est-à-dire la NU, le Parmusi, le PSII et le PERTI.

Le nombre total de sièges à pourvoir était :

  • De 460 jusqu'aux élections de 1982,
  • De 500 à partir de celles de 1987.

Jusqu'aux élections de 1992, 100 sièges étaient réservées aux forces armées. Pour les élections de 1997, ce nombre a été ramené à 75.

Parti 1977 1982 1987 1992 1997
Voix (%) Sièges Voix (%) Sièges Voix (%) Sièges Voix (%) Sièges Voix (%) Sièges
Golkar 62,1 232 64,3 237 73,2 299 68,1 282 74,5 325
PPP 29,3 99 27,8 94 16 61 17 62 22,5 89
PDI 8,6 29 7,9 29 10,9 40 14,9 56 11,9 11
Sous-total sièges élus 360 360 400 400 425
Forces armées 100 100 100 100 75
Total sièges 460 460 500 500 500