Ouvrir le menu principal

Élections législatives biélorusses de 2016

Élections législatives biélorusses de 2016
Voir et modifier les données sur Wikidata
Corps électoral et résultats
Inscrits 6 978 490
Votants 5 211 871
74,68 %  +0,1
Votes blancs et nuls 69 707
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Indépendants
Voix 3 445 562
67,01 %
 −7,2
Sièges obtenus 94  −10
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti communiste de Biélorussie
Voix 380 770
7,40 %
 +4,7
Sièges obtenus 8  +5
Composition de l'assemblée élue
Diagramme

Des élections législatives se déroulent en Biélorussie le 11 septembre 2016[1],[2].

Sommaire

Système électoralModifier

À la suite d'une modification du Code électoral intervenue en 2013, les 110 membres de la Chambre des représentants sont désormais élus en utilisant le scrutin uninominal majoritaire à un tour[3].

Cependant, en cas de candidat unique dans une circonscription, ce candidat n'est déclaré élu que s'il recueille les suffrages de la majorité des votants (possibilité de vote « contre tous »).

ContexteModifier

CandidatsModifier

Les partis pro-gouvernementaux Parti communiste de Biélorussie, le Parti libéral-démocrate de Biélorussie, le Parti républicain du travail et de la justice et le Parti agrarien de Biélorussie prennent part à ces élections. Beaucoup de candidats pro-gouvernementaux ne sont pas membres d'un parti.

Contrairement aux élections de 2012, l'opposition participe à ces élections et organise une campagne nommée « Droit de choisir », réunissant le Front populaire biélorusse, les Chrétiens-démocrates biélorusses, le Parti social-démocrate du Bélarus (Assemblée), le mouvement Pour la liberté, le Parti civil uni de Biélorussie, le Parti vert de Biélorussie, le Parti de la liberté et du progrès et le Syndicat de l'industrie électrique[4]. Le Parti de la gauche biélorusse « Un monde juste » participe aussi à ces élections[5].

RésultatsModifier

Pour la première fois depuis 1996, un parti d'opposition parvient à gagner un siège au Parlement lors de ces élections. Anna Konopatskaya, membre du parti d'opposition Parti civil uni de Biélorussie, devient ainsi députée[6]. Une candidate d'opposition indépendante, Yelena Anisim, est également élue, bénéficiant du retrait inattendu de la candidate pro-gouvernement dans sa circonscription [7],[8],[9]. Tous les autres sièges, toutefois, sont remportés par des partisans du gouvernement.

Résultats des législatives biélorusses de 2016[10],[11]
Partis Voix % Sièges +/–
Parti communiste de Biélorussie 380 770 7,40 8   5
Parti républicain du travail et de la justice (en) 147 378 4,24 3   2
Parti patriotique biélorusse (en) 111 045 2,16 3   3
Parti libéral-démocrate 218 081 4,24 1   1
Parti civil uni de Biélorussie 111 227 2,16 1   1
Front populaire biélorusse 88 511 1,72 0  
Parti de la gauche biélorusse « Un monde juste » 72 185 1,40 0  
Indépendants 3 445 562 67,01 94   10
"Aucun d'entre eux" 491 986 9,57
Suffrages exprimés 5 142 164 98,66
Votes blancs et nuls 69 707 1,34
Total 5 211 871 100,00 110  
Abstentions 1 766 619 25,32
Inscrits/participation 6 978 490 74,68

Notes et référencesModifier

  1. Global electoral calendar NDI
  2. (en) « Election to Belarus' House of Representatives set for 11 September », sur eng.belta.by, (consulté le 6 juin 2016).
  3. (en) « Electoral System Design data for Belarus », sur idea.int.
  4. Site officiel de la campagne Droit de choisir
  5. tut.by
  6. « L'opposition biélorusse gagne un siège au Parlement, une première », sur fr.reuters.com, (consulté le 18 décembre 2016)
  7. « Biélorussie: première historique pour l'opposition », Le Figaro, 12 septembre 2019
  8. (en) "Belarus activists unmoved by election of two opposition MPs", The Guardian, 12 septembre 2016
  9. (en) Megan Hauser, Electoral Strategies under Authoritarianism: Evidence from the Former Soviet Union, Rowman & Littlefield, 2019, p.187
  10. CEC (Results)
  11. CEC (Candidate information)