Élections législatives bahreïniennes de 2014

Élections législatives bahreïniennes de 2014
Voir et modifier les données sur Wikidata

Les élections législatives bahreïnies de 2014 se sont déroulées les 22 et [1].

Les élections ont été boycottées par l'opposition islamiste chiite. Le gouvernement a annoncé que le taux de participation était de 52,6%, bien que l'opposition ait prétendu que ce taux n'était que de 30%.

Campagne et résultatsModifier

 

Un nombre record de 266 candidats dont 22 femmes se sont présentés pour 40 sièges. Seuls 36 de ces candidats représentaient des partis politiques, les 230 autres étant des indépendants, décrits comme étant "principalement sunnites" malgré la majorité chiite du pays.

En , cinq partis de l'opposition, dont Al Wefaq et le gauchiste al Waad, avaient annoncé qu'ils boycotteraient les élections, affirmant que celles-ci ne seraient pas libres.

Au premier tour, seuls six candidats ont été élus comprenant un membre d'Al Asalah et cinq indépendants. Le deuxième tour a vu des victoires pour seulement deux candidats des partis politiques organisés : un d'al Asalah et un d'al Menbar. Les autres sièges ont été remportés par les indépendants, dont 14 identifiés à la majorité chiite.

Notes et référencesModifier

  1. « Bahreïn: un groupe d'opposition chiite interdit », sur Le Figaro, (consulté le 19 mars 2018)

SourceModifier