Ouvrir le menu principal

Église orthodoxe du Sinaï
Fondateur(s) Justinen Ier
Autocéphalie/Autonomie déclarée 1575
Primat actuel Archevêque Damien (ru)
Siège Monastère Sainte-Catherine
Territoire primaire péninsule du Sinaï
Extension territoriale 13 exarchats
Rite byzantin
Langue(s) liturgique(s) grec
Tradition musicale byzantine
Calendrier grégorien, julien révisé
Population estimée 1 000

L'Archevêché du Sinaï, de Pharan et de Raithu ou Église orthodoxe du Mont Sinaï est une juridiction autonome de l'Église orthodoxe liée canoniquement au Patriarcat de Jérusalem. Le chef de l'Église porte le titre d'Higoumène du Monastère Sainte-Catherine, Archevêque du Sinaï, de Pharan et de Raithu, avec résidence au Caire en Égypte (titulaire actuel : Sa Béatitude Damien (en grec Damianos)[1] depuis 1973).

Sommaire

HistoireModifier

OrganisationModifier

L'abbé est élu par les moines puis est consacré archevêque par le Patriarche de Jérusalem.

Rites et pratiquesModifier

L'Église sinaïte utilise aujourd'hui le rite byzantin en langue grecque. La liturgie de saint Jacques (dite aussi liturgie de Jérusalem) fut célébrée jusqu'au XIVe siècle.

Territoire canoniqueModifier

 
Monastère Sainte-Catherine

La juridiction de l'Église orthodoxe du Sinaï se limite à un tout petit territoire sur le Mont Sinaï et sur le rivage de la mer Rouge. Le Monastère Sainte-Catherine en constitue l'essentiel, avec le monastère voisin de Raithu (actuel El-Tor).

Le monastère Sainte-Catherine a eu historiquement plusieurs dépendances (monastères ou églises) à l'extérieur. Actuellement, il a treize exarchats : un au Caire (qui sert souvent de résidence à l'higoumène), sept en Grèce, trois à Chypre, un au Liban[2] et un à Istanbul[3] en Turquie.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier