Ouvrir le menu principal

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 12 avril 1981
Fiche d’identité
Siège social Ottawa Drapeau de l'Ontario Ontario (Canada)
Dirigée par Suzanne Richard Muir
Spécialités Roman, Nouvelle, Poésie, Théâtre, Littérature jeunesse, Essai, Étude, Cahier pédagogique
Langues de publication Français
Site web interligne.ca

Les Éditions L'Interligne sont une maison d’édition franco-ontarienne d'Ottawa fondée en 1981.

Sommaire

HistoireModifier

La maison d’édition est fondée le 12 avril 1981, alors que se développe la littérature franco-ontarienne et ouvrent diverses maisons d’édition en langue française en Ontario, comme les Éditions Prise de parole en 1973 et les Éditions du Vermillon en 1982[1]. À ses débuts, la maison d’édition est principalement orientée vers l’histoire et le patrimoine. Elle publie ainsi Le Discours franco-ontarien et Nos parlementaires[2]. La maison d’édition se réoriente en 1997 vers la fiction.

Genres et collectionsModifier

Les Éditions L’Interligne publient surtout des œuvres d’écrivains franco-ontariens ou de l’Outaouais (Québec) québécois[3], d’origine canadienne-française mais également de francophones d’origines diverses[4]. Elle publie du matériel pédagogique pour les écoles françaises de l’Ontario. Les principales collections sont « Amarres », « Cavales », « Fugues/Paroles », « Horizons », « Synapses et « Vertiges » [5].

La maison d’édition publie également le périodique Liaison, créée en 1978 par le Théâtre Action d’Ottawa, avant la création des Éditions L’Interligne/[6]. Au début, la revue se concentre sur le théâtre et le cinéma mais dès les débuts des années 1980, sa portée s’élargit sur l’évolution de l’activité artistique des communautés francophones de l’Ontario, de l’Acadie et de l’Ouest canadien, que ce soit en chanson, en poésie, en littérature, en danse ou en arts visuels[3],[6].

Auteurs publiésModifier

Les principaux auteurs publiés par les Éditions L’Interligne comprennent Michel Dallaire, Paul Savoie, Angèle Bassolé-Ouédraogo, Monia Mazigh, Maire-Ève Tremblay, Évelyne Voldeng, Gilles Dubois, Hélène Koscielniak, Laurent Poliquin, Françoise Lepage.

Notes et référencesModifier

  1. Lucie Hotte, « La littérature franco-ontarienne »,Québec français, n° 154, 2009, p. 69-72.
  2. Paul-François Sylvestre, « L’Interligne : trente ans d’édition », L’Express, no 6271,‎ (lire en ligne).
  3. a et b « Interligne », 360, sur Livres québécois (consulté le 7 janvier 2014).
  4. « Les Éditions L'Interligne publient Miroirs et mirages de Monia Mazigh », Francopresse,‎ (lire en ligne).
  5. Éditions L'Interligne, « Revues » (consulté le 7 janvier 2014).
  6. a et b Centre de recherche en civilisation canadienne-française, « La présence française en Ontario : 1610, passeport pour 2010 », Université d'Ottawa, (consulté le 7 janvier 2014).

Voir aussiModifier