École des beaux-arts de Québec

école des beaux-arts

L'École des beaux-arts de Québec (EBAQ) fut une institution d'enseignement québécoise, créée en 1922[1].

Thaddée Lebel, École des beaux-arts de Québec, 1933-1934, Collection Musée national des beaux-arts du Québec, Don de la collection Yves Beauregard, 2006.3047

HistoireModifier

L'école fut créée par le gouvernement du Québec par une loi adoptée par l'Assemblée nationale le , créant du même coup sa consœur l'École des beaux-arts de Montréal. L'établissement est alors sous l'autorité du Secrétariat de la Province.

L'école située au 37, rue Saint-Joachim (46° 48′ 42″ N, 71° 12′ 50″ O), ouvrait officiellement ses portes le . Jean Bailleul en était le directeur[2].

Les matières enseignée à l'origine sont l'architecture, le dessin, la peinture, la sculpture, les arts décoratifs, la gravure, la tapisserie, l'histoire de l'art, et au fil des années le vitrail, la céramique, les arts graphiques et la photographie notamment.

Le , l'école cesse ses activités et l'Université Laval prend la relève avec son École des arts visuels[3].

DirecteursModifier

ProfesseursModifier

Étudiants et étudiantesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. bilan.usherbrooke.ca
  2. id.erudit.org
  3. arv.ulaval.ca
  4. Jean (ou Jan) Bailleul (1876-1949), sculpteur né à Lille, élève de Barrias, Boutry et Contran, arrive au Canada en 1914. Premier directeur de l'École des beaux-arts de Québec, il est aussi professeur de moulage et de statuaire. Rentre en France en 1930. Auteur de la sculpture Pierre Gaultier de Varennes, sieur de La Vérendrye devant l'hôtel du Parlement du Québec.
  5. Henry Ivan Neilson (1865 - 1931) — civilisations.ca
  6. archivescanada.ca