Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EjT.
École de journalisme de Toulouse (EjT)
EjTlogo.png
Histoire et statut
Fondation
Type
École de journalisme
Directeur
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Toulouse
voir sur la carte de Toulouse
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
34 par promotion
Divers
Site web

L'École de journalisme de Toulouse (EjT), fondée en 1990, est un établissement français privé d'enseignement supérieur situé au 31 rue de la Fonderie, à Toulouse. L'école a le statut d'association à but non lucratif régi par la loi du 1er juillet 1901. Elle forme ses étudiants aux différents métiers du journalisme. L'EjT fait partie des 14 écoles reconnues par la profession, via le dispositif prévu par la Commission paritaire nationale de l'emploi des journalistes[1]. Depuis sa fondation, l'EjT a formé plus de 900 journalistes.

Aujourd'hui dirigée par Pierre Ginabat, l'EjT était, jusqu'en 2018, administrée par Bertrand Thomas, ancien rédacteur en chef du magazine L'Étudiant. Par ailleurs, René Mauriès, Prix Albert-Londres 1956 et Prix Interallié 1974, en était le vice-président jusqu'en 1999. Un prix portant son nom et visant à récompenser un élève de l'école est remis chaque année à un élève de la promotion sortante.

Sommaire

HistoireModifier

L'EjT a été créée en 1990, reconnue par la profession en 2001 et par l'État en 2012.

L'école loue depuis sa création ses locaux à l'Institut catholique de Toulouse, par rapport auquel elle fonctionne en toute indépendance.

En 2017, pour la première fois, l'école organise le Tournoi de football inter-écoles de journalisme, suite à sa victoire à Lille l'année passée[2].

FormationModifier

L'école forme au métier de journaliste dans la presse quotidienne régionale, nationale, dans les médias audio-visuels et les périodiques.

La formation est sanctionnée par le diplôme de fin d'études de l'École de journalisme de Toulouse après soutenance d'un mémoire. L'EjT a la particularité d'être la seule formation reconnue par la profession se déroulant sur trois années, les autres écoles s'effectuant sur deux ans.

L'EjT et la Faculté de droit et de science politique d'Aix-Marseille ont mis en place le principe d'un double diplôme EjT/Master de journalisme juridique. Les étudiants de l'EjT titulaires d'une licence ou d'une maîtrise de droit peuvent poursuivre leur troisième et dernière année à Aix pour obtenir le Master de journalisme juridique, et inversement.

Frais de scolaritéModifier

Depuis 2015, le montant des frais de scolarité en première année et en deuxième année est fixé à 4 250 euros.

Le montant est de 3 000 euros en troisième année.

FilièresModifier

  • L'entrée en « filière classique », aussi appelée « formation initiale », s'effectue par un concours national très sélectif, ouvert au niveau bac +2. En moyenne, les candidats admis ont suivi plus de trois années d'études après le baccalauréat.
  • Une filière de formation par apprentissage a été lancée à la rentrée 2016. Elle concerne les candidats qui ont la possibilité de bénéficier du statut d'apprenti au sein d'une entreprise de presse.

WebdocumentairesModifier

Les Troisième année de l'école partent en reportage dans un pays européen, tous les ans au mois de janvier. Les productions sont accessibles en ligne.

Promotion Documentaire Pays
2013 "Têtes de Turques"   Turquie
2014 "Bulgarie : j'y suis, j'y reste"[3]   Bulgarie
2015 "Estonie, à l'Est du renouveau"[4]   Estonie
2016 "Identité(s) Rom"[5]   Roumanie
2017 Combo[6]   Grèce
2018 "La Serbie dans les étoiles"[7]   Serbie

Anciens élèvesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « C.C.i.J.P. : Ecoles de Journalisme dispensant un Cursus de formationreconn », sur www.ccijp.net (consulté le 18 août 2015)
  2. « L'EJT remporte le Tournoi de Foot Inter-école de journalisme 2016 » (consulté le 27 septembre 2016)
  3. « Bulgarie j'y suis, j'y reste ! Les dessous », sur sofiaoffice.tumblr.com (consulté le 7 décembre 2017)
  4. « Estonie, à l'Est du nouveau », sur www.projetestonie2015.com (consulté le 7 décembre 2017)
  5. « Identité(s) Rom », sur identitesrom.com (consulté le 7 décembre 2017)
  6. EIHN eihn@free.fr, « COMBO N°1 | Ecole de Journalisme de Toulouse », sur www.ejt.fr (consulté le 7 décembre 2017)
  7. « La Serbie dans les étoiles », sur racontr.com (consulté le 19 avril 2018)

Liens externesModifier