Ouvrir le menu principal

Un échalier, mot-valise construit à partir de échelle et escalier, est un élément d'une clôture faisant obstacle à la divagation des animaux mais aisément franchissable par les hommes.

Les principaux types d'échaliersModifier

 
Échalier agricole permettant de franchir une haie (à Botmeur, Finistère)
 
Deux échaliers (ici des dalles de schiste) barrant l'entrée d'un enclos paroissialBerrien)
  • Échalier agricole : c'est la partie d’une clôture qui peut s’ouvrir ou se déplacer, souvent une barrière simple, formée par exemple de branches sèches, voire de fagots ou d'épineux coupés. Ce peut être aussi une sorte d’escalier rudimentaire formé de traverses de bois ou de pierres plates, pratiqué dans une haie pour permettre de la franchir[1].
  • Échalier d'un enclos paroissial (en breton maen-bonn, « borne »): il s'agit d'une dalle de pierre dressée, souvent en schiste, placée dans le mur d'un enclos et barrant ses entrées cardinales. Cette pierre servait d'obstacle au franchissement des animaux en divagation, les empêchant de pénétrer dans l'enclos sacré. Elle était également une sorte de droit de passage, ressemblant à un rite initiatique et représentait un symbole temporaire d'égalité, riches et pauvres devant enjamber ce muret de la même manière[2].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier