L'ère Man'en (en japonais : 万延) est une des ères du Japon (年号, nengō, littéralement « le nom de l'année ») suivant l'ère Ansei et précédant l'ère Bunkyū. Cette ère couvre la période qui s'étend du mois de mars 1860 au mois de février 1861[1]. L'empereur régnant est Kōmei-tennō (孝明天皇?).

Sommaire

Changement de l'èreModifier

  • 18 mars 1860 Man'en 1 (万延元年?) : La nouvelle ère est créée pour marquer la destruction causée par un incendie au château d'Edo et l'assassinat d'Ii Naosuke (aussi appelé « le trouble » ou « l'incident » au Sakurada-mon)[2]. L'ère précédente se termine et la nouvelle commence en Ansei 7.

Le nom de la nouvelle ère est dérivé d'un aphorisme d'exhortation du Livre des Han postérieurs : « Avec 100 000 000 000 descendants, ton nom sera à jamais enregistré » (豊千億之子孫、歴万載而永延).

Événements de l'ère Man'enModifier

  • 1860 (Man'en 1) : Premier photographe professionnel occidental à établir résidence au Japon, Orrin Freeman s'installe à Yokohama[3].
  • 1860 (Man'en 1) : Première mission étrangère aux États-Unis[4].

Notes et référencesModifier

Source de la traductionModifier