Ère Jōhei

L'ère Jōhei (承平?)) est une des ères du Japon (年号, nengō, littéralement « le nom de l'année ») suivant l'Ère Enchō et précédant l'Ère Tengyō s'étendant de 931 à 938. L'empereur régnant est Suzaku-tennō (朱雀天皇)[1].

Changement de l'èreModifier

L'ère Jōhei a été proclamée lors de la neuvième année de Enchō (931).

Événements de l'ère JōheiModifier

  • Jōhei gannen (承平元年) ou Jōhei 1, le 7e mois (931) : L'ancien empereur Uda meurt, âgé de 65 ans[2].
  • Jōhei 2, le 8e mois (932) : L'udaijin Fujiwara no Sadakata meurt à l'âge de 65 ans[2].
  • Ère Jōhei 2, le 11e mois (932) : L'empereur célèbre la fête "Daï zió ye"; il offre à cette occasion des présents de grand prix au dieu d'Ise, duquel descend sa race et sacrifie également aux autres dieux tutélaires de ce pays[2].
  • Ère Jōhei 3, le 1er mois (933) : Il y a des bandes de voleurs à Heian-kyo[2].
  • Ère Jōhei 3, le 2e mois (933) : Le dainagon Fujiwara no Nakahira, frère de Takahira, devient udaijin[2].
  • Ère Jōhei 3, le 12e mois (933) : Dix des premiers dignitaires de l'empire partent chasser avec des faucons dans la plaine d'Owara; ils sont tous vêtus avec une grande magnificence[2].
  • Ère Jōhei 4, (934) : Le nombre des pirates s'étant accru considérablement dans les contrées de Sang'yō (region de Sang'yō) et de Nankaidō (region de Nankaidō), l'empereur y envoie des troupes pour les arrêter[2].
Jōhei 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e
Grégorien 931 932 933 934 935 936 937 938

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Titsingh, Isaac. (1834). Annales des empereurs du Japon, p. 134.
  2. a b c d e f et g Titsingh, p. 135.