Ouvrir le menu principal

La Zweite Oberliga (ou 2. Oberliga) fut aussi appelée "Zweite Liga" (2. Liga) ou encore "Zweite Division" (II. Division).

Ce fut une ligue de football qui exista entre la reprise des compétitions peu après la Seconde Guerre mondiale et la création de la Bundesliga.

De 1949 à 1963, la "2. Oberliga" fut directement inférieure aux Oberligen, et donc l'équivalent d'une Division 2.

IntroductionModifier

Jusqu’aux années 1930, la structure hiérarchique du football allemand resta exclusivement inféodée aux Fédérations régionales. Chacune organisait sa propre compétition et pouvait posséder sa propre oberliga (dans le sens la plus haute), mais son nom officiel fut rarement Oberliga (avec une majuscule). Au contraire, la terminologie usitée faisait état de Bezirksliga, Verbandsliga ou Kreisliga. De plus, pendant longtemps, presque toutes les fédérations organisèrent des championnats locaux ou sub-régionaux et le titre régional n’était attribué qu’après un tour final et très souvent une finale.

Reprise des compétitionsModifier

Après la Seconde Guerre mondiale, la Deutscher Fussball Bund retrouva ses prérogatives : dès l’arrivée au pouvoir des Nazis, en 1933, la DFB fut vidée de sa substance. Elle n’eut plus aucun pouvoir décisionnaire et fut réduite au rang « d’autorité honorifique », pour finalement cesser de fonctionner à partir de 1940.

En 1945, les clubs et associations furent dissous par les Alliés, mais ils se reconstituèrent en Sportgruppe (SG). On rejoua assez rapidement à Berlin (Berliner Stadtliga) dans les régions Sud (Fussball Oberliga Süd) et Sud-Ouest (Fussball Oberliga Südwest).

Après deux saisons « officieuses », les compétitions reprirent officiellement sur l'ensemble du territoire allemand en vue de l'exercice 1947-1948.

Création des OberligenModifier

En 1947, la DFB établit cinq ligues supérieures, les Oberligen, réparties géographiquement et dont la gestion fut en grande partie déléguées aux Fédérations régionales (dissoutes par les Nazis) qui étaient reconstituées et reprenaient leurs activités.

Ces cinq ligues « supérieures » furent

Football professionnel ou pasModifier

Le débat concernant le « football professionnel » (arrêté sous le régime hitlérien qui le bannissait) reprit en même temps que les compétitions. Une décision tranchée tarda à être prise. Les « pour » restèrent longtemps en équilibre avec les « contre ». Mais surtout les Fédérations régionales ne voulaient pas perdre de leur influence. C'est pour ces raisons qu'il fallut attendre 1963 pour voir la création d'une ligue fédérale unique et professionnelle (Bundesliga).

Néanmoins, le camp des « pour 3 gagnait progressivement du terrain. Le côté pragmatique des Allemands les incita à mettre en place, dès 1947, un système de « licences » devant être obtenue par qu'un club pour pouvoir participer aux ligues supérieures.

Zweite OberligenModifier

En vue de la saison 1949-1950, la Westdeutscher Fußball-und Leichtathletikverband (WFLV), la fédaration régionale d'Allemagne occidentale mit en place une 2. Oberliga West. La saison suivante, la Süddeutscher Fußball-Verband (SFV) et la Fußball-Regional-Verband Südwest (FRVS) (fédérations régionales du Sud et du Sud-Ouest) firent de même en créant une 2. Oberliga.

Les régions Nord (Norddeutscher Fußball-Verband) et Berlin (Berliner Fußball-Verband) ne rejoignirent pas le mouvement. Il n'y eut donc que trois 2. Oberligen:

Champions & vice-championsModifier

Les tableaux ci-dessous vous proposent la liste des clubs ayant été sacrés champion dans une des trois 2. Oberligen. Pour rappel, les régions « Nord » et « Berlin » n'instaurèrent pas de « 2. Oberliga ».

Les clubs dont le nom apparaît en lettres italiques NE FURENT PAS promus.

2. Oberliga WestModifier

Saisons Champions Vice-champions
49-50 Gp 1: Rheydter SpV
Gp2: Sportfreunde Katernberg
Fortuna Düsseldorf
Borussia München-Gladbach[1]
50-51 Gp 1: Meidericher SV
Gp2: SV Bayer 04 Leverkusen
Schwarz-Weiss Essen
SSV 04 Wuppertal
51-52 Gp 1: SV Sodingen
Gp2: Borussia München-Gladbach
VfB Bottrop
TSG Vohwinkel
52-53 VfL Bochum Rheydter SpV
53-54 Duisburger SpV SC Westfalia Herne
54-55 SSV 04 Wuppertal Sportfreunde Hamborn 07
55-56 VfL Bochum Meiderichder SV
56-57 Sportfreunde Hamborn 07 Rot-Weiss Oberhausen
57-58 STV Horst-Emscher Borussia München-Gladbach
58-59 Sportfreunde Hamborn 07 Schwarz-Weiss Essen
59-60 SV Sodingen TSV Marl-Hüls
60-61 Schwarz-Weiss Essen Fortuna Düsseldorf
61-62 SV Bayer 04 Leverkusen SSV 04 Wuppertal
62-63 VfB Bottrop TuS Duisburg 48/99

2. Oberliga SüdModifier

Saisons Champions Vice-champions
50-51 SV Stuttgarter Kickers SV Viktoria Aschaffenburg
51-52 TSG Ulm 1846 BC Augsburg
52-53 SSV Jahn Regensburg Hessen Kassel
53-54 TSV Schwaben Augsburg SSV Reutlingen
54-55 TSV 1860 München SV Viktoria Aschaffenburg
55-56 Freiburger FC FC Bayern München
56-57 TSV 1860 München SSV Reutlingen
57-58 SV Waldhof Mannheim 07 TSG 1846 Ulm
58-59 SV Stuttgarter Kickers FC Bayern Hof 1910
59-60 SV Waldhof Mannheim 07 SSV Jahn Regensburg
60-61 BC Augsburg TSV Schwaben Augsburg
61-62 Hessen Kassel TSG 1846 Ulm
62-63 FSV Frankfurt ESV Ingolstadt-Ringsee

2. Oberliga SüdwestModifier

Saisons Champions Vice-champions
51-52 VfR Kirn FV Speyer
52-53 ASV Landau VfR Frankenthal
53-54 Sportfreunde Saarbrücken Eintracht Bad Kreuznach
54-55 SpVgg Andernach FV Engers 07
55-56 Sportfreunde Saarbrücken FV Speyer
56-57 SV St-Ingbert TuRa Ludwigshafen
57-58 SpVgg Weisenau Sportfreunde Saarbrücken
58-59 VfR Kaiserslautern Ludwigshafener SC 1925
59-60 SV 1911 Niederlahnstein TuS Neuendorf
60-61 VfR Kaiserslautern BSC 1914 Oppau
61-62 SV 1911 Niederlahnstein VfR Frankenthal
62-63 SV Phönix 03 Ludwigshafen Eintracht Trier

DissolutionModifier

À la fin de la saison 1962-1963, lors de la création de la Bundesliga, les 2. Oberligen disparurent.

Dans les trois régions concernées, les clubs qui en faisaient partie furent reversés soit dans la Regionalliga (créée à ce moment) qui les concernaient, soit retournèrent dans une "Amateurliga" de leur région.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le nom de la localité ne devint "Mönchengladbach" qu'en 1961.

Sources et liens externesModifier