Ouvrir le menu principal
Zone négative
Univers de fiction
Nom original
The Negative Zone[1]
Présent dans lʼœuvre
Créateur
Éditeur
Première apparition

(en) Fantastic Four (vol. 1) #51
(juin 1966)

(fr) Album Les Fantastiques no 2
(Lug) (4e trimestre 1973)[1]
Personnages
Annihilus, Blastaar, les Centurions, Dusk, Eradica, Extirpia, Hellscout, Lockdown, Phreak, Praxagora, Salo, Rosetta Stone, Stygorr, Syphonn, Vorace[1]
Caractéristiques
Type
Localisation
Le sub-espace[1]
Autre(s) caractéristique(s)
  • Univers composé d'une matière chargée de manière opposée à celle de l’univers de la Terre-616 (antimatière)[1]
  • Espace interstellaire doté d'une atmosphère respirable[1]
  • Accessible par le sub-espace, la Zone de distorsion et le Carrefour de l’infini[1]

La Zone négative (« The Negative Zone » en VO) est une dimension parallèle de fiction présente dans l'univers Marvel de la maison d’édition Marvel Comics. Créée par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, cette dimension est évoquée pour la première fois dans le comic book Fantastic Four (vol. 1) #51 en juin 1966.

Cet univers parallèle est décrit dans plusieurs publications Marvel, les plus fréquentes étant les séries Fantastic Four et Captain Marvel.

PrésentationModifier

Origines et découverteModifier

La Zone négative est une dimension parallèle à la notre, constituée d'antimatière et au sein de laquelle les propriétés physiques de l'univers traditionnel Marvel (la Terre-616) ne s'appliquent pas. Elle possède une atmosphère respirable et un vortex, situé en son centre, constitue un puits de gravité mortel. Au sein de la Zone négative, le temps s’écoule différemment par rapport à celui de la Terre[1].

C'est le scientifique Red Richards (Mr Fantastique) qui découvrit la Zone négative, en parvenant pour la première fois à ouvrir depuis son laboratoire au Baxter Building (en) (l'immeuble et le QG des Quatre Fantastiques) un passage dimensionnel vers celle-ci[1]. Par la suite, plusieurs portails dimensionnels vers la Zone négative furent créés sur Terre, successivement par CLOC de Sentry, l’ordinateur FAUST, les Éternels, le Dr Wilson Ramos (depuis décédé), le Sorcier, Génétech Inc., la Corporation Janus et par un projet du continent d'Atlantis[1]. Depuis, les seuls portails connus et permanents menant à la Zone négative est celui situé au Baxter Building et celui (composé de plusieurs entrées) qui mène vers la prison récemment construite en Zone négative, appelée la Zone 42[1].

Plusieurs super-héros Marvel, dont Captain Mar-Vell (avec Rick Jones) et Red Richards avec les Quatre Fantastiques, ont visité cet univers étrange. On ignore cependant par quel mécanisme les personnages survivent au sein de la Zone négative, étant donné qu'elle est constituée d'antimatière.

Dans Spider-Man : Crise d'identité, quand le héros Spider-Man visita la Zone négative, il acquit un nouveau costume — un costume noir complet qui se confond avec les ténèbres — pour devenir un nouveau super-héros, Dusk. Quand il retrouva son identité de Spider-Man, Parker fut remplacé en tant que Dusk par Cassie St. Commons (en)[2].

Cletus Kasady visita également la Zone négative et en ramena un Symbiote dupliqué de Carnage, dont l'original avait été absorbé par Venom.

Civil WarModifier

Dans Civil War, c'est dans la Zone négative qu'est construite la Prison Alpha (Projet 42), destinée à contenir les super-humains réfractaires à la loi sur l'enregistrement des super-héros, par l'équipe de Tony Stark et de Red Richards.

Version alternativeModifier

L'équivalent de la Zone négative dans l'univers Ultimate est la « N-zone ».

Liste des habitantsModifier

Liste non exhaustive.

  • Blastaar (Baluur, secteur 56-D)
  • Stygorr The Nightlord (ennemi des Quatre Fantastiques)[3],[4]
  • Annihilus (tué dans l'espace par Nova)
  • Occulus (emprisonné par Red Richards)

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k et l « Encyclopédie - Zone négative (la) », marvel-world.com (consulté le 14 mars 2019).
  2. Spider-Man : Crise d'identité (mai-juin 1998), Marvel Comics.
  3. Fantastic Four (vol. 1) #231 (juin 1981), Marvel Comics.
  4. (en) Fiche de « Stygorr the Nightlord (Fantastic Four foe) », marvunapp.com (consulté le 14 mars 2019).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier