Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zond (homonymie).
Zond 2
Description de cette image, également commentée ci-après
Sonde de type Mars 3MV-4A dont a été dérivée Zond 2
Données générales
Organisation URSS
Programme Zond
Domaine Observation de Mars
Autres noms 00945
Lancement à 13:12:00 UTC du Cosmodrome de Baïkonour
Lanceur R-7 Semiorka
Fin de mission Mai 1965
Identifiant COSPAR 1964-078C
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 890 kg
Orbite
Orbite Orbite héliocentrique, survol de Mars le
Périapside 0,98 ua
Apoapside 1,52 ua
Période 508 d
Inclinaison 6,4°
Excentricité 0,216
Principaux instruments
Instrument 1 Caméra
Instrument 2 Spectrographe
Instrument 3 Spectroréflexomètre
Instrument 4 Magnétomètre
Instrument 5 Détecteur de micrométéorites
Instrument 6 Détecteur de radiations à décharge gazeuse
Instrument 7 Détecteur de radiations à scintillation

Zond 2 était une sonde spatiale soviétique faisant partie du programme Zond et le sixième engin soviétique à essayer de survoler la planète Mars. Lancée le du cosmodrome de Baïkonour, elle n'atteindra jamais son objectif à la suite d'une perte des communications.

Sommaire

La sondeModifier

Zond 2 était un engin spatial de type Mars 3MV-4A qui transportait les mêmes appareils scientifiques que Mars 1, à savoir, un appareil photographique, un spectrographe, un spectroreflexomètre, un magnétomètre, un compteur de micrométéorites et deux détecteurs de radiations, l'un à décharge gazeuse et l'autre à scintillation.

La sonde était équipée à titre expérimental de six moteurs ioniques à faible poussée qui pouvaient se substituer aux moteurs à gaz pour ajuster l'orientation de la sonde.

L'énergie était produite par deux panneaux solaires.

La missionModifier

Zond 2 est lancé le du cosmodrome de Baïkonour par une fusée R-7 Semiorka. Les moteurs à ions sont testés avec succès entre le 8 et le . Cependant, l'un des deux panneaux solaires tombe en panne, privant la sonde de la moitié de l'énergie nécessaire à son fonctionnement. Après une manœuvre de correction de trajectoire survenue en mai 1965 et alors que Zond 2 est distante de 150 millions de kilomètres, les communications sont définitivement perdues. La sonde survole néanmoins la planète Mars le à une distance de 1 500 kilomètres et à une vitesse relative de 5,62 km/s.

Les résultats scientifiquesModifier

Zond 2 aura permis de valider l'usage des moteurs ioniques qui auront fonctionné correctement dans des conditions réelles durant 70 minutes.

AnnexesModifier