Ouvrir le menu principal

Zamasp ou Jāmāsp est un prince sassanide tué en 532[1].

Sommaire

OrigineModifier

Zamasp était le second fils du roi Kavadh Ier, né sans doute de sa première sœur-épouse.

ConspirationModifier

Selon Procope de Césarée, Zamasp, qui était borgne, avait été écarté de la succession conformément aux lois du royaume. Toutefois, après l'accession au trône de Khosro Ier, dernier fils de Kavadh Ier, un important parti de nobles qui refusaient le nouveau roi décide de porter au trône un jeune fils de Zamasp, Kavadh, qui portait le nom de son grand-père, et de confier la régence à Zamasp. Le complot est découvert et Khosro Ier décide de faire mettre à mort tous les conjurés ainsi que leurs descendants mâles. Zamasp est exécuté avec ses frères et leurs fils ainsi que l'« aspabede » (« commandant en chef ») Bawi ou Bāu de la famille parthe des Ispahbudhān, qui était par ailleurs le propre oncle maternel de Khosro Ier[2].

Le jeune Kavadh est sauvé grâce à Adhurgunbadh, de la grande famille féodale des Kanārangiyān, et à son épouse qui le cachent dans leur fief du Khorasan. Plus tard, Kavadh ayant grandi, il accompagne en Colchide l'armée menée par le Kanārangiyān et, avec l'aide du fils de ce dernier, Vahram, il réussit à se réfugier à la cour de Justinien qui lui réserve un bon accueil[3].

Adhargulbād est à son tour mis à mort par Khosro Ier en 540[4].

Notes et référencesModifier

  1. (en)Parvaneh Pourshariati, Decline and fall of the Sasanian Empire, I. B. Tauris & Co Ltd, New York, 2011 (ISBN 9781845116453), p. 531.
  2. Procope de Césarée, Histoire de la guerre contre les Perses, livre I, chapitre XXII, § 1, cité par (en) Parvaneh Pourshariati, op. cit., p. 111.
  3. Procope de Césarée, op. cit., livre I, chapitre XXIII, § 2.
  4. (en) Parvaneh Pourshariati, op. cit., p. 522, & Procope de Césarée, livre I, chapitre XXIII, § 3.

BibliographieModifier