Younoussi Touré

homme politique malien

Younoussi Touré
Illustration.
Fonctions
Président de l'Union pour la république et la démocratie

(11 ans et 4 mois)
Prédécesseur Fondation du parti
Successeur Soumaïla Cissé
Président de l'Assemblée nationale du Mali

(1 an, 9 mois et 10 jours)
Prédécesseur Dioncounda Traoré
Successeur Issaka Sidibé
Vice-président de l'Assemblée nationale du Mali

(4 ans, 7 mois et 9 jours)
Député

(6 ans, 4 mois et 19 jours)
Élection juillet 2007
Premier ministre du Mali

(10 mois et 3 jours)
Président Alpha Oumar Konaré
Prédécesseur Soumana Sako (intérim)
Mamadou Dembélé (indirectement)
Successeur Abdoulaye Sékou Sow
Biographie
Date de naissance (80 ans)
Lieu de naissance Niodougou (Mali)
Nationalité Malienne
Parti politique Adéma-PASJ
URD (depuis 2003)
Conjoint Alimata Traoré
Diplômé de Université Cheikh-Anta-Diop

Younoussi Touré est un homme d'État malien né le à Niodougou (cercle de Niafunké, Mali).

BiographieModifier

Younoussi Touré a suivi ses études primaires et secondaires à Niafunké, à l’École des artisans soudanais, à l’École normale de Sévaré, à l’École normale de Katibougou et au lycée Askia Mohamed. Il commence ses études universitaires en  1963 à l’Université d’Abidjan, dont il sort en avec le diplôme d’études économiques générales (DEEG). Il continue ses études à l’Université de Dakar à l’École de formation technique de la Banque de France. Il est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en sciences économiques.

A l’Université de Dakar, il est secrétaire général de l’Association des étudiants et stagiaires maliens à Dakar (AESMD). A ce titre, il participe à la grève qui dénonce le coup d’Etat militaire contre le président ghanéen Kwame Nkrumah en 1966.

Younoussi Touré a travaillé à la Banque centrale du Mali où il a été directeur général avant de devenir conseiller spécial du gouverneur de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO).

Nommé Premier ministre le par le président Alpha Oumar Konaré, il démissionne le il a été remplacé par Abdoulaye Sékou Sow. Membre fondateur de l’Union pour la république et la démocratie (URD), il en est le président. En septembre 2007, il est élu premier vice-président de l’Assemblée nationale[1].

À la suite du coup d'État de , Dioncounda Traoré, président de l'Assemblée nationale, a pris ses fonctions de président par intérim du Mali en . Par conséquent, le poste de président de l'Assemblée nationale a été considéré comme vacant, et Touré, premier vice-président de l'Assemblée nationale, lui a succédé à ce poste. La décision de déclarer le poste vacant et de désigner un successeur a été renvoyée à la Cour constitutionnelle pour confirmation, et la cour a donné son approbation le . Il a continué de présider l'Assemblée nationale jusqu'aux élections législatives de , au cours desquelles il ne s'est pas porté candidat à une réélection.

Lors du troisième congrès ordinaire de l'URD en , Soumaïla Cissé a succédé à Younoussi Touré à la présidence de l'URD. Touré a plutôt été désigné président honoraire.

Il est l'époux de la femme politique Touré Alimata Traoré[2].

ŒuvresModifier

Younoussi Touré, l’enfant du lac Takiti au Mali, Grandvaux, (ISBN 9782371630031)

Notes et référencesModifier

  1. « Assemblée nationale : Aux commandes… », L’Essor, 28 septembre 2007.
  2. Aujourd'hui-Mali, « En 57 ans d’indépendance : Le Mali a connu 57 femmes ministres | maliweb.net », (consulté le 7 octobre 2020)