Yan Xishan

Yan Xishan ou Yen Hsi-shan ( 閻錫山 / 阎锡山, pinyin Yán Xíshān ) () était un seigneur de la guerre, chef de la clique du Shanxi, qui servit le gouvernement de la république de Chine.

Yan Xishan
Yan Xishan.jpg
Fonction
Premier ministre de la république de Chine
-
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
阎锡山Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Grade militaire
Conflits
Distinction
Prononciation

BiographieModifier

Yan reçut sa formation militaire d’abord en Chine puis à l’Académie militaire impériale du Japon. Au Japon, il devint un membre de l’Alliance révolutionnaire (Tongmenghui) de Sun Yat-sen et à la suite de la Révolution chinoise de 1911 il prit le pouvoir dans la province du Shanxi. Bien que membre de l’Armée de Beiyang et affilié avec Duan Qirui, il évita les combats politiques violents de l’époque en appliquant une politique de neutralité qui libéra sa province des guerres civiles. Cette période se termina quand il rejoignit l’expédition du Nord du Guomindang et qu’il devint évident qu’elle serait victorieuse.

Bien que Yan fut connu comme le « Gouverneur Modèle » pour ses politiques éclairées, il n’en était pas moins un dictateur militaire. En 1926, il jura fidélité au nouveau gouvernement de Tchang Kaï-chek, mais en 1929 il rejoignit Feng Yuxiang, Li Zongren et Wang Jingwei dans leur tentative de renversement de Tchang, au cours de la guerre des Plaines centrales. Après une brève retraite au début des années 1930, Yan revint au pouvoir au Shanxi et entreprit des réformes sociales et militaires pour contrecarrer le développement du communisme dans la province. Il soutint la capture de Tchang Kaï-chek par Zhang Xueliang en 1936 au cours de l’incident de Xi’an. Durant la Seconde Guerre mondiale, Yan résista aux tentatives japonaises de capture du Shanxi et ses troupes résistèrent aux communistes durant la guerre civile chinoise jusqu’à ce que la ville de Taiyuan tomba en . Yan s’enfuit avec le trésor provincial sur l’île de Taïwan avec le reste du gouvernement de la république de Chine le après que son expulsion par le Parti communiste chinois eut été prononcée.

Du au , il fut Premier ministre de la république de Chine à Taïwan.

Il mourut à Taipei, Taïwan.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :