Ouvrir le menu principal

Winchester 1866

arme à feu
Une carabine Winchester 1866.
Au-dessus un fusil Henry, en dessous un fusil d'infanterie Winchester modèle 1866 avec la portière de chargement Kings Improvement.
Sitting Bull et sa Winchester 1866[1].

Après la guerre de Sécession, Oliver Winchester prend le contrôle total de la New Haven Arms Company et la renomme Winchester Repeating Arms Company. Sur sa demande, Nelson King fait évoluer le fusil Henry pour en faire la première carabine Winchester, le modèle Winchester 1866 surnommé Yellow Boy (emploi de bronze pour la boîte de culasse). Ce modèle utilisait des cartouches à percussion annulaire, une culasse calée par une genouillère, un magasin tubulaire et une portière de chargement efficace.

Immense succès avec plus de 160 000 pièces vendues entre 1866 et 1898, dont 50 000 à l'Empire ottoman et 6 000 à la France (Guerre franco-prussienne de 1870).

Il exista des carabines de chasse, mousquetons et fusils d'infanterie M66 en faisant varier les longueurs du canon et du magasin.

HéritageModifier

En 2016, un modèle commémoratif baptisé Model 66 Custom et chambré en .44-40 WCF est produit pour les 150 ans de la marque et de la carabine.

Données numériquesModifier

  • Munitions : .44 Henry
  • Canon : 51 (Carabine=Mousqueton), 61 (Rifle=carabine de chasse) ou 68 cm (Musket=Fusil d'infanterie)
  • Longueur : 100 (Mousqueton), 110 (carabine de chasse) ou 117 cm (Fusil d'infanterie)
  • Masse de l'arme vide : 3,50 (Mousqueton), 4,1/4,3 (carabine de chasse) ou 4,30 kg (Fusil d'infanterie)
  • Magasin : 13 (Mousqueton), 17 coups (carabine de chasse et Fusil d'infanterie)

Notes et référencesModifier