William Bullock (naturaliste)

naturaliste anglais
William Bullock
Jean-Henri Marlet03.jpg
William Bullock (naturaliste)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Fratrie
George Bullock (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

William Bullock est un antiquaire, un naturaliste et un explorateur britannique, né vers 1773 et mort le .

BiographieModifier

Il commence comme orfèvre et bijoutier à Sheffield. Il consacre toute son énergie à accumuler une immense collection d’objets, d’antiquités et d’animaux naturalisés. À la fin des années 1790, Bullock fonde un muséum rassemblant des curiosités naturelles à Sheffield avant de l’installer à Liverpool en 1801. En 1808, il publie un catalogue descriptif des objets d’art, des armures, des spécimens d’histoire naturelle et des autres curiosités présents dans sa collection, dont certaines ont été rapportées par des membres des expéditions du capitaine James Cook (1728-1779). En 1809, Bullock emménage à Londres et sa collection prend place dans le nouveau Hall égyptien à Piccadilly, lieu que l’on surnomme le London Museum. Sa collection est dispersée en 1819 lors d’une vente aux enchères : elle comptait alors 32 000 objets.

En 1822, Bullock se rend au Mexique où il tente d’acquérir des mines d’argent et d’or abandonnées. Il rapporte de très nombreux objets qu’il présente au public à nouveau dans le Hall égyptien sous le nom de New Mexico. Il se rend à nouveau au Mexique et aux États-Unis en 1827.

Bullock porte un grand soin à la présentation de sa collection. Ainsi il montre les quadrupèdes dans des postures naturelles et dans un environnement de forêts ou de grottes recréé. Sa collection de 3 000 oiseaux est présentée de telle façon que les visiteurs peuvent comprendre les différents modes de vie ou les différents régimes alimentaires.

ŒuvreModifier

  • (en) Six months residence and travels in Mexico. Containing remarks on the present state of New Spain, its natural productions, state of society, manufactures, trade, agriculture, and antiquities, John Murrey, Londres.

Notes et référencesModifier

  • Cet article comprend des parties de l'article de langue anglaise de Wikipédia (version du ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Nelson Papavero et Sergio Ibáñez-Bernal (2001). Contributions to a history of mexican dipterology. Part I. Entomologists and their works before the Biologia Centrali-Ameircana. Acta Zool. Mex. (n.s.), 84 : 65-173.

Liens externesModifier