Wacław Berent

Wacław Berent, né le et mort le 20 ou à Varsovie, est un écrivain, romancier, traducteur et scientifique polonais.

Wacław Berent
Wacław Berent (writer).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Pseudonyme
Władysław RawiczVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Œuvres principales

BiographieModifier

Le père de Wacław Berent, Karol Berent, travaille en qualité de laborantin à la chaire de physique de l’Ecole Centrale puis de l’Université de Varsovie et devient ensuite le propriétaire d’un magasin optique. Wacław Berent étudie les sciences naturelles à Munich (1890–1893) et Zürich (1893–1895). Il soutint une thèse de doctorat portant sur la problématique de l’embryologie des poissons, qu’il publie en 1896 à Jena, l’un des plus importants centres de recherches en biologie du développement. Il contribue à la vulgarisation de la biologie en qualité d’auteur et de collaborateur de la revue Wszechświat (l’Univers), surtout dans les années 1896–1901. S'il délaisse ensuite une carrière de scientifique pour devenir écrivain, son savoir en sciences naturelles irriguent son oeuvre.

En 1903, il publie son premier grand roman, tout de suite salué par la critique ː Bois putréfié, dont l’action se déroule à Berlin, dans le milieu de bohème artistique. Dans son roman suivant Blé d'hiver, il dépeint l'éveil des consciences pour l'indépendance de la Pologne. Son œuvre principale est le roman Pierres vivantes sur les menaces qui pèsent sur les valeurs morales dans notre époque du progrès industriel.

Wacław Berent est un critique sévère des slogans positivistes, de la philosophie moderniste et du « bohémianisme » européen. Il également est un adversaire résolu du romantisme.

En 1933, Wacław Berent devient membre de l'Académie polonaise de littérature.

Wacław Berent est décédé à Varsovie, à l'âge de 67 ans, le 20 ou .

ŒuvresModifier

  • 1903 : Próchno (Bois putréfié)
  • 1911 : Ozimina (Blé d'hiver)
  • 1918 : Żywe kamienie (Pierres vivantes)
  • 1934 : Nurt (Tendance)
  • 1937 : Diogenes w kontuszu (Diogène dans un Kontusz)
  • 1939 : Zmierzch wodzów (Le Crépuscule des commandants)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier