Vladimir Semenets
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom court
Владимир СеменецVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
VolskVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Distinctions

Vladimir Ivanovitch Semenets, né le 9 janvier 1950 à Volsk, province de Saratov en Russie, (ancienne URSS) est un coureur cycliste soviétique, spécialisée dans la course de Tandem sur piste. Il obtint, associé à Igor Tselovalnikov, le dernier titre olympique de cette spécialité, aux Jeux olympiques de Munich en 1972.

BiographieModifier

Robuste athlète (1,80 m, 80 kg)[1], affilié au club Dynamo de Kiev, Vladimir Semenets débute sur piste dans les tournois de vitesse et de poursuite. En 1970, il participe aux championnats du monde à Leicester, sélectionné dans l'équipe de l'URSS et concourt dans deux disciplines :

  • la vitesse (avec ses compatriotes Omari Phakadze et Andrei Poletaiev). Qualifié pour le 2e tour, puis pour les 8e de finale, il est éliminé en repêchages de ceux-ci[2].
  • la poursuite par équipes, où il atteint avec l'équipe d'URSS (Stanislav Moskvine, Viktor Bykov et Vladimir Kuznetzov)[3] les 1/2 finales, et obtenait la médaille de bronze en battant l'équipe de Pologne en "petite finale".

L'année suivante, aux Championnats du monde sur piste de Varèse, il participe à l'épreuve du Tandem, associé à Igor Tselovalnikov, qui dispose d'une longue expérience de la spécialité. Le duo soviétique est battu en 1/2 finale par l'équipe de RFA, et subit le même sort en "petite finale", battu par le tandem franco tricolore Daniel Morelon-Pierre Trentin[4]

PalmarèsModifier

Palmarès année par annéeModifier

Places d'honneurModifier

  • Il est éliminé en 16e de finale du championnat du monde de vitesse amateurs en 1974 et en huitièmes de finale en 1977.

Notes et référencesModifier

  1. site sports-reference.com
  2. Miroir du cyclisme, N° 133-septembre 1970, compte-rendu détaillé des Championnats du monde 1970.
  3. Certains palmarès lui donnent "Boris" pour prénom, mais les pistards soviétiques sont polyvalents avant de se spécialiser
  4. Miroir du cyclisme, N° 147, septembre 1971
  5. Viktor Kopylov n'est pas le champion du monde Sergueï Kopylov, mais comme lui il appartient à l'école du sprint soviétique de Toula, dirigée par l'entraineur Sergei Maksimov. Peut-être ont-ils lien de parenté ... il semble qu'ils étaient frères : Cf.: site russe "velorider", article "Championnats du monde". Viktor Kopylov est décédé en novembre 2010. Voir Discussion Championnat du monde de tandem.

Liens externesModifier