Ouvrir le menu principal

La vitesse commerciale d'un moyen de transport en commun est sa vitesse moyenne, utile à l'usager.

DéfinitionModifier

La vitesse commerciale tient compte de la vitesse de pointe, des arrêts et, si le mode de transport en commun n'est pas en site propre, des embouteillages.

La vitesse commerciale ne tient pas compte des éventuels délais d'embarquement, ce qui fait toute la différence sur de courtes distances entre l'avion et le TGV par exemple.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • [Maïdadi Sahabana 2006] Maïdadi Sahabana, Les autobus en site propre intégral, une solution à la crise des transports dans les grandes agglomérations subsahariennes : Thèse de doctorat en sciences économiques et de gestion, Lyon, Université Lumière Lyon-II, , 358 p. (lire en ligne)