Violet Brown

supercentenaire jamaïcaine

Violet Brown, née Mosse le dans la paroisse de Trelawny et morte le à Montego Bay[1], est une supercentenaire jamaïcaine.

Violet Brown
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Violet MosseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Enfant
Harold Fairweather (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Elle est la doyenne de l'humanité du au . Nabi Tajima lui succède.

BiographieModifier

Vie professionnelle et recordModifier

Elle commence sa carrière professionnelle comme coupeuse de cannes à sucre dans les plantations, puis dirige elle-même une exploitation. Elle travaille ensuite au sein de l'Église pour laquelle elle devient secrétaire, organiste, couturière et professeur de musique. Elle précisa : « J'ai été baptisée à 13 ans et j'ai offert 50 ans de loyaux services à l'Église »[2].

Elle devient doyenne de Jamaïque le , après le décès d'Ida Stewart (1896-2010)[3].

À l'occasion de son cent-quinzième anniversaire, elle reçoit un message d'Élisabeth II. Elle récite également le poème Belshazzar's Feast de Thomas Aird (en)[3].

Elle a été le dernier sujet de la reine Victoria et devient le , après le décès d'Emma Morano, qui était née en 1899, la doyenne de l'humanité devant Nabi Tajima[4]. Elle était avec cette dernière l'une des deux dernières personnes en vie nées au XIXe siècle. Elle associe alors sa longévité à son amour pour le Christ[2].

Elle s'éteint le à l'âge de 117 ans et 189 jours.

Famille et vie privéeModifier

Elle est la fille de John Moss et d'Elizabeth Riley[5]. Elle a été baptisée à l'âge de treize ans[3]. Son époux était gardien de cimetière[3].

Son frère jumeau Irving Moss, professeur, est mort aux États-Unis à soixante-six ans.

Son fils Harold Fairweather Brown est décédé à 97 ans, quatre jours après l'accession de sa mère au titre de doyenne de l'humanité[3],[6]. Elle avait eu quatre autres enfants, Elsie Dowman Brown, Barrington Russell Brown, Morris Davis et Idalyn, dit Punce Wilks[7].

RéférencesModifier

  1. (en) « World's oldest person dies in Jamaica at age 117 », sur The New York Daily News, (consulté le ).
  2. a et b La doyenne de l’humanité : 117 ans d’amour pour le Christ par Fabiola de Villegeorges
  3. a b c d et e (en) Horace Hines, « Jamaica boasts world's sixth oldest person », jamaicaobserver.com.
  4. (es) « Murió Emma Morano, la última sobreviviente al siglo XIX », sur elmundo.cr, (consulté le )
  5. (en) Horace Hines, « An extraordinary senior citizen - ‘Aunt V’ turns 113 », jamaicaobserver.com.
  6. (en)Man, 97, dies just days after mother was declared world's oldest person, Le Guardian, 19 avril 2017.
  7. (en) Horace Hines, « Violet Moss-Brown... 109, not out », jamaicaobserver.com.

Liens externesModifier