Ouvrir le menu principal
Vereinte Dienstleistungsgewerkschaft (ver.di)
Logo de l’association
Cadre
Zone d’influence Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Fondation
Fondation 2001
Identité
Siège Berlin
Président Frank Bsirske
Affiliation Confédération allemande des syndicats
Volontaires 2 180 000
Site web www.verdi.deVoir et modifier les données sur Wikidata

Ver.di (Vereinte Dienstleistungsgewerkschaft, littéralement « syndicat unifié des services ») est un syndicat allemand.

Il comptait plus de 2,4 millions de membres en 2005[1] ce qui en faisait le premier syndicat allemand et, selon la présentation officielle, le « plus grand syndicat du monde libre ». En 2015, il compte cependant moins de participants que le syndicat IG Metall, devenant ainsi le deuxième plus grand d'Allemagne.[2]

Ver.di est membre de la Deutscher Gewerkschaftsbund (DGB). Au niveau international Ver.di est affilié à UNI global union et à la Fédération internationale des ouvriers du transport.

Ver.di est dirigé depuis sa création en 2001 par Frank Bsirske.

origineModifier

Ver.di a été créé en 2001 par la fusion de cinq organisations syndicales du secteur des services (ÖTV, DPG, HBV, IG Medien et DAG). Cette fusion a représenté une rupture d'autant plus importante dans le paysage syndical allemand qu'elle faisait rentrer dans le giron de la Deutscher Gewerkschaftsbund (Confédération allemande des syndicats) le seul syndicat important qui n'en était pas membre, la DAG.

RéférencesModifier

  1. en 2005
  2. (de) « DGB: Gewerkschaften wildern im Revier der Kollegen », sur www.wiwo.de (consulté le 12 mars 2018)

Liens externesModifier