Variété de dessins d'un sujet

Est-ce un A ? Est-ce une figuration humaine ? Autre chose ?
Les choix du dessinateur (pas de contexte, peu de détails) permettent une identification jusqu'à un certain point seulement.

La variété de dessins d'un sujet est l'ensemble des possibilités typiques de représentation graphique d'un sujet quelconque par un dessin. Chaque dessinateur pour diverses raisons fait des choix de traitement ; ces choix comme la technique utilisée ou de composition picturale se rattachent à des options qui se rencontrent dans une multitude de dessins de manière traditionnelle : par exemple, le degré de détail ; le message ou l'impression véhiculée ; le cadrage ou les rapports du sujet de premier plan et de son environnement.

Les dessins de cette page sont des illustrations des possibilités élémentaires classiques pour un sujet certes particulier - l'être humain -, mais ce n'est que par commodité de ce sujet et abondance de l'iconographie. Un autre concept comme celui de bâtiment en dessins d'architecture aurait suscité un inventaire différent mais de structure semblable.

HistoireModifier

En 1753, dans son ouvrage, L'analyse de la beauté, William Hogarth consacre une planche d'illustration aux représentations de l'homme, conforme à l'intérêt essentiel qu'il porte aux lignes serpentines.



Archétypes, stéréotypes et simplificationsModifier

Un dessin peut n'avoir qu'un centre d'intérêt : le sujet représenté et lui-seul.

Isolés, objets de toute l'attention, les sujets les plus universels se prêtent à des représentations en rapport avec leur archétype ou tout au moins avec leur forme typique ou stéréotype, ici le soleil prendrait place comme un simple disque. L'usage comme symbole et illustration de concept est alors classique.

     
Archétype
Stéréotype pictogramme mâle
Archétype hermaphrodite animé


     
Archétype communicant
Stéréotype Professionnel communicant
Archétype enfantin


     
Archétype mobile
Archétype mobile stylisé
Archétype mobile renforcé


Représentations complètesModifier

L'objet quoique vu partiellement est souvent représenté autant qu'il est visible, avec divers états, divers attributs ou divers besoins du dessinateur. La structure caractéristique de l'objet peut être le centre d'intérêt du dessin.

     
Silhouettes


     
Attitudes


     
Vues de profil


     
Mouvements


     
Formes ou vues atypiques


     
Vues descriptives ou internes


Représentations partiellesModifier

Nombreuses sont les raisons du choix d'une vue partielle, la plus habituelle étant la représentation d'éléments de détail pour une même surface.

     
Représentations tronquées


     
Partie significative
Partie emblématique
Partie pictogramme


     
Partie attitude
Partie archétype (logo)
Partie silhouette


Formes assimilables ou dérivéesModifier

À partir des formes typiques, tout sujet peut rattacher à une famille plus ou moins large d'entités semblables ou dérivées ; l'imagination et la créativité sont sollicitées. Le dessin peut avoir dans cette perspective un usage didactique, métaphorique, allégorique. S'y rangent également toutes les représentations de l'évolution du sujet.

     
Représentations traditionnelles


     
Représentations artistiques


     
Partie utile
Partie symbolique


Postures, scènes et ensemblesModifier

La majorité des dessins sont des combinaisons de sujets individuels ; combinaisons dans lesquelles le dessinateur opère des choix complémentaires, notamment pour le cadrage, les zones d'intérêt[1], la perspective, la précision des détails ou la communication. Les possibilités de composition picturale sont alors les plus nombreuses.

     
Profil avec environnement
Dessin avec texte
Panneau


     
Position allongée
Position assise
Position debout


     
Activités


     
Scène pour extra-terrestre
Dessin de groupe
Pictogramme de groupe


Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Les secrets du dessin au crayon, Paris, Fleurus Idées, 1987, p. 106.