Valorisation des acquis de l'expérience

La valorisation des acquis de l'expérience (VAE) en Communauté française de Belgique est une procédure permettant aux adultes en reprise d'études (ARE) d'entamer des études universitaires en valorisant leurs expériences professionnelles, personnelles, ou autre.

Il est important de ne pas confondre la VAE telle qu'elle se pratique en France. La VAE en France autorise la remise de diplôme sur base unique de l'expérience. En communauté française de Belgique, la VAE permet d'accéder aux études universitaires et non d'obtenir un diplôme sur base unique de l'expérience.

Historique en Communauté françaiseModifier

  De viron, 2008, mentionné ci-dessous en bibliographie, est la source principale de cette section.

Les pratiques de VAE sont issues de facultés universitaires. La Faculté ouverture de politique économique et sociale (FOPES) de l'UCL organise depuis 1974 l’admission sur base d’une reconnaissance de l’expérience et d’un examen d’entrée. La Faculté ouverte pour adulte (FOPA) lui a emboîté le pas en 1981.

Cadre légalModifier

La VAE dans les universités de Communauté française apparaît dans un décret de la Communauté française de 1994. Ce décret autorisait la reconnaissance d’expériences pour la dispense et l’admission à une quinzaine de programmes. Le décret du dit "décret de Bologne", décret qui implémente le processus de Bologne en Communauté française, généralise la VAE à l’ensemble des diplômes universitaires ainsi qu’aux certificats, programmes portant des crédits ECTS mais ne délivrant pas de diplômes.

Procédure VAEModifier

Il y a deux formes de VAE.

VAE AdmissionModifier

La VAE Admission permet à un adulte qui possède au minimum 1 année d'expériences jugées utiles par un jury ad hoc de s'inscrire directement à un Master, éventuellement à une année préparatoire au Master choisi, ou à un certificat. L'article 53 du décret du de la Communauté française organise cette procédure.

VAE DispenseModifier

Un ARE peut prétendre à des dispenses de cours sur base d'une reconnaissances de ses acquis de l'expérience. Toutefois, un minimum 60 crédits ECTS par année est imposé.

AccompagnementModifier

Les candidats potentiels à la VAE peuvent entamer leur démarche en prenant contact avec un conseiller VAE ou un relais VAE. Les conseillers/relais VAE ont pour fonction d'accompagner les candidats dans la procédure de VAE. Chacune des universités francophones de Belgique a ainsi développé un accueil propre à la VAE pour les candidats. Concrètement, chaque candidat peut recevoir l'appui d'un conseiller VAE qui l'aidera à remplir le dossier de VAE. Cet accompagnement qui se décline en plusieurs rencontres et échanges de documents écrits, permet au candidat de rédiger un dossier où il peut faire l'adéquation entre ses propres compétences et savoirs acquis tout au long de sa vie et les exigences disciplinaires des matières enseignées du Master de son choix.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • BARABEL Michel, MEIER Olivier (2014). Réussir sa démarche de VAE: Editions DUNOD, 4e édition, Paris, 273 p.
  • RIVOIRE David (2012). Génération VAE : De l'expérience au diplôme. Paris : StudyramaPro. 203 p.
  • De Ketele, J.-M. (2008). « VAE : des logiques en tension », (115-123). in Pirotton, G., (coord.). Valorisation des acquis de l’expérience. Louvain-la-Neuve. Cahier de la Fopes, no 7.
  • De Viron, F. (2008). Validation/valorisation des acquis de l’expérience dans les universités en France et en Communauté Française de Belgique. Quelles différences ? Quelles spécificités ? (7-19). Louvain-la-Neuve. Cahier de la Fopes, no 7
  • De Viron, F., Salmon, A., (2008), Dossier de presse VAE, Inauguration de la plateforme interuniversitaire pour la VAE en Communauté française de Belgique, CIUF, http://www.ciuf.be/cms/etalv

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

  • Fédération Nationale de la VAE http://www.fnp-vae.fr/