Vague de chaleur de l'été 1911 en Europe

Événement météorologique

La vague de chaleur de l'été 1911 en Europe est une vague de chaleur puissante qui s'étend du au , avec de courtes interruptions.

Vague de chaleur de l'été 1911 en Europe
Localisation
Régions affectées
Caractéristiques
Type
Vague de chaleur
Date de formation
5 juillet 1911
Date de dissipation
13 septembre 1911
Durée
70 jours
Conséquences
Nombre de morts
40 000

Les 22 et , 38 °C sont observés à Lyon, Bordeaux et Châteaudun.

En août, à Paris, les températures maximales sont supérieures à 30 °C pendant 14 jours.

Données statistiquesModifier

« Août 1911 à Paris-Montsouris », sur Météo climat stats bzh, (consulté le 13 septembre 2017)

Relevés à Paris-Montsouris en

Jour Température minimale (Ecart 1971-2000) Température maximale (Ecart 1971-2000) Température moyenne (Ecart 1971-2000)
1 18,5 (+ 3,1) 32,1 (+ 7,5) 25,3 (+ 5,3)
2 17,5 (+ 2,1) 27,9 (+ 3,3) 22,7 (+ 2,7)
3 15,5 (+ 0,1) 28,9 (+ 4,3) 22,2 (+ 2,2)
4 16,1 (+ 0,7) 26,7 (+ 2,1) 21,4 (+ 1,4)
5 14,5 (-0,9) 32,9 (+ 8,3) 23,7 (+ 3,7)
6 17,3 (+ 1,9) 28,8 (+ 4,2) 23,1 (+ 3,1)
7 14,8 (-0,6) 28,6 (+ 4) 21,7 (+ 1,7)
8 17,7 (+ 2,3) 35,6 (+ 11) 26,7 (+ 6,7)
9 19 (+ 3,6) 37,7 (+ 13,1) 28,4 (+ 8,4)
10 20,5 (+ 5,1) 36,6 (+ 12) 28,6 (+ 8,6)
11 19,8 (+ 4,4) 36 (+ 11,4) 27,9 (+ 7,9)
12 19,1 (+ 3,7) 35,1 (+ 10,5) 27,1 (+ 7,1)
13 19,3 (+ 3,9) 34,5 (+ 9,9) 26,9 (+ 6,9)
14 18,9 (+ 3,5) 35,4 (+ 10,8) 27,2 (+ 7,2)
15 16,2 (+ 0,8) 28,6 (+ 4) 22,4 (+ 2,4)
16 14,1 (-1,3) 24,5 (-0,1) 19,3 (-0,7)
17 12,8 (-2,6) 25,6 (+ 1) 19,2 (-0,8)
18 11,5 (-3,9) 30,8 (+ 6,2) 21,2 (+ 1,2)
19 16 (+ 0,6) 31,8 (+ 7,2) 23,9 (+ 3,9)
20 18,9 (+ 3,5) 34,1 (+ 9,5) 26,5 (+ 6,5)
21 17,4 (+ 2) 29,1 (+ 4,5) 23,3 (+ 3,3)
22 14,4 (-1) 25,8 (+ 1,2) 20,1 (+ 0,1)
23 16,4 (+ 1) 24,6 (+ 0) 20,5 (+ 0,5)
24 15 (-0,4) 28 (+ 3,4) 21,5 (+ 1,5)
25 14,4 (-1) 24 (-0,6) 19,2 (-0,8)
26 13 (-2,4) 25,9 (+ 1,3) 19,5 (-0,5)
27 13 (-2,4) 28,8 (+ 4,2) 20,9 (+ 0,9)
28 13,3 (-2,1) 32,1 (+ 7,5) 22,7 (+ 2,7)
29 17,6 (+ 2,2) 24,8 (+ 0,2) 21,2 (+ 1,2)
30 14,1 (-1,3) 21,1 (-3,5) 17,6 (-2,4)
31 11,5 (-3,9) 25 (+ 0,4) 18,3 (-1,7)
MOYENNE 16,1 (+ 0,7) 29,7 (+ 5,1) 22,9 (+ 2,9)

Début septembre, la chaleur est encore extrême et Nantes enregistre une de ses décades les plus chaudes (après ) pour la température maximale moyenne. Il fait 35,6 °C à Paris le .

« Septembre 1911 à Nantes », sur Météo climat stats bzh, (consulté le 13 septembre 2017)
Relevés à Nantes en 
Jour Température minimale (Écart 1971-2000) Température maximale (Écart 1971-2000) Température moyenne (Écart 1971-2000)
1 10,1 (-1,7) 31,9 (+ 10,1) 21 (+ 4,2)
2 12,6 (+ 0,8) 36,1 (+ 14,3) 24,4 (+ 7,6)
3 17,6 (+ 5,8) 35,9 (+ 14,1) 26,8 (+ 10)
4 19,9 (+ 8,1) 35,1 (+ 13,3) 27,5 (+ 10,7)
5 17,7 (+ 5,9) 35,3 (+ 13,5) 26,5 (+ 9,7)
6 18,1 (+ 6,3) 34,2 (+ 12,4) 26,2 (+ 9,4)
7 16,9 (+ 5,1) 34,8 (+ 13) 25,9 (+ 9,1)
8 15,1 (+ 3,3) 36,3 (+ 14,5) 25,7 (+ 8,9)
9 15,7 (+ 3,9) 35,3 (+ 13,5) 25,5 (+ 8,7)
10 17,1 (+ 5,3) 33 (+ 11,2) 25,1 (+ 8,3)
11 16,4 (+ 4,6) 34,8 (+ 13) 25,6 (+ 8,8)
12 19 (+ 7,2) 31,2 (+ 9,4) 25,1 (+ 8,3)
13 14,9 (+ 3,1) 27,7 (+ 5,9) 21,3 (+ 4,5)
14 15 (+ 3,2) 23,9 (+ 2,1) 19,5 (+ 2,7)
15 11,9 (+ 0,1) 20,9 (-0,9) 16,4 (-0,4)
16 13 (+ 1,2) 20,9 (-0,9) 17 (+ 0,2)
17 8,7 (-3,1) 20,9 (-0,9) 14,8 (-2)
18 7,7 (-4,1) 23 (+ 1,2) 15,4 (-1,4)
19 6,9 (-4,9) 23,9 (+ 2,1) 15,4 (-1,4)
20 13 (+ 1,2) 20,3 (-1,5) 16,7 (-0,1)
21 9,3 (-2,5) 15,1 (-6,7) 12,2 (-4,6)
22 9 (-2,8) 17,3 (-4,5) 13,2 (-3,6)
23 10,1 (-1,7) 15,4 (-6,4) 12,8 (-4)
24 11,8 (+ 0) 20 (-1,8) 15,9 (-0,9)
25 8,7 (-3,1) 22,4 (+ 0,6) 15,6 (-1,2)
26 16,7 (+ 4,9) 22,1 (+ 0,3) 19,4 (+ 2,6)
27 11,8 (+ 0) 21 (-0,8) 16,4 (-0,4)
28 10,8 (-1) 19,6 (-2,2) 15,2 (-1,6)
29 8 (-3,8) 17,2 (-4,6) 12,6 (-4,2)
30 8 (-3,8) 17,8 (-4) 12,9 (-3,9)
MOYENNE 13,1 (+ 1,3) 26,1 (+ 4,3) 19,6 (+ 2,8)

ConséquencesModifier

Cette vague de chaleur provoque un surplus de 40 000 morts, dont 29 000 dans la petite enfance. Un intense débat s'engage en France sur l'hygiène infantile[1].

Notes et référencesModifier

  1. Catherine Rollet, « La canicule de 1911. Observations démographiques et médicales et réactions politiques [1] », sur Annales de démographie historique n°120, (consulté le 7 août 2018)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier