Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Utilisateur:Jacques Macherel/Brouillon

< Utilisateur:Jacques Macherel

Thierry AmstutzModifier

Thierry Amstutz est un horloger écrivain. Depuis le 24 mai 2014, il est le président de l’Association des écrivains neuchâtelois et jurassiens (AENJ)[1].

Thierry Amstutz est le deuxième fils des quatre enfants d’Emile Amstutz et de Marguerite Seedorf. Né le 19 avril 1959 à Neuchâtel (Suisse), il déménage à Auvernier pour y accomplir sa scolarité primaire, puis secondaire à Colombier. Après quatre ans de formation au Technicum de La Chaux-de-Fonds, suivront dix mois à l’armée chez les grenadiers de chars, huit mois dans le domaine du service après-vente d’Ebauches SA, à Marin, et quelques mois dans un lycée en Angleterre.

Thierry Amstutz s’installe à son compte à Auvernier, en 1981. Il se spécialisera dans la restauration de pendules anciennes et modernes et dans la création de pendules avec automate et boîte musicale.

Fichier:Thierry Amstutz - Demonstration des automates Jaquet-Dros.jpg
Démonstration des célèbres automates de Jaquet-Droz, L’Ecrivain, La Musicienne et Le Dessinateur

Depuis 1995, Thierry Amstutz est technicien et démonstrateur des trois prestigieux automates mécaniques de Pierre et Henri-Louis[2] : l’Ecrivain, la Musicienne et le Dessinateur, exposés au Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel. Des spectateurs de tous les âges et du monde entier viennent admirer ces trois automates. Ils ont été présentés pour la première fois dans les Montagnes neuchâteloises du Jura suisse, à La Chaux-de-Fonds, en 1774 .

Thierry Amstutz s’est déplacé dans plusieurs pays pour les présenter, notamment en Chine et en Hollande.

BiographieModifier

Durant les quatre ans de formation au Technicum de La Chaux-de-Fonds (1976 - 1979), Thierry Amstutz y rencontre de grands maîtres en horlogerie, Jean-Claude Nicolet et André Curtit, qui lui donneront l’envie de se perfectionner dans la pendulerie et les mécanismes donnant vie aux automates .

Depuis l'an 1984, il est l'époux de Julia de Nuzzo (I) avec laquelle il a quatre enfants, Grégory (1985), Cindy (1987), Laura (1989) et David (1995). L’aîné, Grégory, a terminé avec succès sa formation d'horloger spécialisé dans le domaine du rhabillage au CIFOM, au Locle, le 30 juin 2005. Il a rejoint l’entreprise en décembre 2005.

Thierry Amstutz a noué des liens avec de nombreux écrivains, dont Frédéric Dubois (Julien Dunilhac 1923 - 2015[3]), entré au Département politique fédéral - devenu le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) -, en poste à Berne, Paris et Berlin, puis de retour à Paris en 1965 pour y assumer les fonctions de Conseiller culturel auprès de l'Ambassade de Suisse. Julien Dunilhac, auteur prolifique de la Suisse romande, encouragera Thierry Amstutz à présenter ses manuscrits aux Editions Slatkine à Genève.

Vie associativeModifier

Thierry Amstutz a commencé le judo à l’âge de six ans. Il a remporté de nombreuses médailles au niveau national et international. Il pratique toujours ce sport. Il est le président du Judo Sport Auvernier depuis 1981. Membre du comité de l'Association neuchâteloise de judo (ANJ) depuis 1981, tout d'abord secrétaire (8 ans), puis vice-président (9 ans) et président (10 ans), il quittera la direction de l'Association en 2008. Il est nommé président d'honneur de l'Association neuchâteloise de judo (ANJ), le 25 janvier 2008.

L’Association des Artisans, Commerçants et amis d’Auvernier [4], fondée en 1976, n’était plus en activité depuis 1985. Sous l’impulsion de Thierry Amstutz, la première assemblée constitutive a eu lieu le lundi 25 avril 2005. Depuis cette date, de nombreuses manifestations font vivre le village. Après dix années à la tête de la direction, le titre de président d’honneur de l’Association des artisans et commerçants d’Auvernier lui est décerné le 17 février 2014.

Après la parution de son premier roman, en 2012, La Pendule du souvenir (Editions Slatkine), Thierry Amstutz est admis membre de l’Association des écrivains neuchâtelois et jurassiens lors de l’Assemblée générale du 18 mai 2013. Le 24 mai 2014, il est élu président.

L’Association des écrivains neuchâtelois et jurassiens (AENJ), fondée en 1950, rassemble des poètes, des romanciers, des essayistes ou encore des chroniqueurs et des librettistes liés aux cantons de Neuchâtel et du Jura ainsi qu'à la partie francophone du canton de Berne. Ces auteurs sont presque tous publiés, en Suisse romande ou en France. Certains sont traduits dans d'autres langues. On trouve dans l'association des noms connus, d'autres moins, des auteurs d'œuvres appréciées bien au-delà du terreau régional ou en voie de reconnaissance, ou qui sont et resteront confidentielles. Tous témoignent de la vivacité et de la diversité de la création littéraire dans cette partie de l'Arc jurassien. Réputées en tant que berceau du génie horloger et des micros savoirs contemporains issus de cette tradition, ces régions sont aussi celles du labour des espaces imaginaires. Depuis 2014, un site Internet est créé ainsi qu’un Salon des écrivains neuchâtelois et jurassiens annuel, avec concours de dictées et des conférences pour les visiteurs.

ConférencesModifier

Thierry Amstutz fait des conférences sur le monde de l’horlogerie ou sur celui de l’écriture.

BibliographieModifier

  • La Pendule du souvenir, Editions Slatkine, juillet 2012
  • La montre disparue, Editions Slatkine, 25 août 2016

Notes et référencesModifier

  1. Association des écrivains neuchâtelois et jurassiens (AENJ), site officiel. L'AENJ est une association que rassemble depuis 1950 des poètes, des romanciers, des essayistes, des chroniqueurs et des librettistes liés aux cantons de Neuchâtel et du Jura ainsi qu'à la partie francophone du canton de Berne
  2. Les automates mécaniques de Pierre et Henri-Louis, de 1767 à 1774
  3. Portrait de l'écrivain neuchâtelois Julien Dunilhac
  4. Association des Artisans, Commerçants et amis d’Auvernier, AACA, site officiel

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Articles et reportagesModifier