Utilisateur:JacquesUrbanska/Brouillon Skiffy

Skiffy est une faute de prononciation humoristique délibérée du terme controversé « sci-fi » (associée à la faute d'orthographe qui en découle), un néologisme faisant référence au terme science-fiction[1]. Le terme Skiffy est utilisé pour décrire une oeuvre rentrant dans le genre Science-fiction, mais dont l'histoire centrale ou la plupart des éléments de l'intrigue pourrait très bien fonctionner dans un autre genre[2].

ContexteModifier

Le terme « science-fiction » a été inventé par Hugo Gernsback en 1920[3]. Le terme « sci-fi » a été suggéré comme terme abrégé pour science-fiction par Forrest J. Ackerman dans les années 50, une analogie avec le terme alors à la mode « hi-fi » (pour audio haute fidélité). Ackerman était un fan de longue date du genre et était l'agent littéraire d'auteurs de science-fiction comme Ray Bradbury, Isaac Asimov, AE Van Vogt, Curt Siodmak, L. Ron Hubbard[4]. Ackerman a prononcé son nouveau terme comme [sai fai]. Vers les année 1978, certains membres du fandom de la science-fiction, dont Susan Wood (critique littéraire canadienne, professeur, auteure, fan et éditrice de science-fiction), ont introduit la prononciation « skiffy » [skifi][5].

L'abréviation S.F., ou SF, est également devenue courante à partir des années 1970. En 1993 Peter Nicholls (cofondateur et éditeur de The Encyclopedia of Science Fiction) écrit que SF (ou sf) est "l'abréviation préférée au sein de la communauté des auteurs et lecteurs de « SF »[6].

Skiffy est également le nom du club de science-fiction et de fantasy du College of William and Mary, et VCU[7], ainsi qu'un raccourci pas toujours affectueux pour la chaîne câblée américaine autrefois nommée The Sci-Fi Channel .

En 1998, Mike Resnick et Patrick Nielsen Hayden ont publié un livre intitulé Alternate Skiffy[8]. Conformément à l'intention ironique du terme, il s'agissait d'une anthologie présentant des histoires sur ce qui aurait pu se passer si la vie de divers écrivains de science-fiction bien connus s'était déroulée différemment.

Le fanzine mensuel de David Langford, Ansible, comprend une section régulière « As Others See Usi » (comment les autres nous voient) qui propose également de nombreux exemples de sci-fi et de skiffy, utilisés dans un sens péjoratif par des personnes extérieures à la communauté.

RéférencesModifier

  1. (en-US) « There's a name for terrible science fiction: skiffy », sur Futurity, (consulté le )
  2. (en-US) « Skiffy », sur between drafts, (consulté le )
  3. « Hugo Gernsback », sur www.noosfere.org (consulté le )
  4. « SFE: Ackerman, Forrest J », sur sf-encyclopedia.com (consulté le )
  5. « Science Fiction - New World Encyclopedia », sur www.newworldencyclopedia.org (consulté le )
  6. (en) Peter Nicholls, « "SF" », Encyclopedia of Science Fiction, Orbit/Time Warner Book Group UK,‎
  7. (en) William & Mary Libraries, « Science Fiction and Fantasy Club Records », sur Librairie du College of William and Mary, (consulté le )
  8. (en) Mike Resnick et Patrick Nielsen Hayden, Alternate Skiffy, Wildside Press, (ISBN 1-880448-54-8)