Ulrich Bräker

écrivain suisse
Ulrich Bräker
Description de cette image, également commentée ci-après
Ulrich Bräker vers 1793
Naissance
Wattwil
Décès (à 62 ans)
Wattwil
Activité principale
autobiographe, diariste, écrivain
Auteur
Genres
autobiographie

Ulrich Bräker, né à Wattwil le et mort à Wattwil en , est un écrivain suisse.

BiographieModifier

Alors qu'il désirait devenir prédicateur, il est engagé comme mercenaire dans l'armée prussienne dont il déserte lors de la bataille de Lobositz en 1756 pour retourner en Suisse. Il se lance ensuite sans succès dans un commerce de fil tout en rédigeant son journal intime de 1768 à 1798. C'est en 1788 qu'il publie son ouvrage le plus connu, « Le pauvre homme du Toggenbourg », qui deviendra son surnom et qui sera par la suite traduit dans de nombreuses langues.

 
Costume du Toggenburg, Ulrich et Salomé Bräker par Josef Reinhard, 1801 (Archives nationales de Suisse).

Il pose en 1801 avec sa femme Salomé pour le peintre Josef Reinhard, dans le cadre de sa série de peintures des costumes traditionnels suisses[1].

PostéritéModifier

Il est le sujet principal d’une pièce de théâtre biographique, Ueli Bräker, écrite par Paul Steinmann et jouée en plein air devant sa maison d’enfance à l’été 2018[2].

Ouvrages traduits en françaisModifier

  • Le Pauvre Homme du Toggenbourg, sa vie et ses aventures [« Lebensgeschichte und Natürliche Ebenteuer des Armen Mannes im Tockenburg »], Lausanne, Suisse, l’Âge d'homme, 1985, 268 p. (notice BnF no FRBNF35582361)

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. (en) « GS-GUGE-100-41 Toggenburg. Ulrich Braker, Verfasser des armen Mannes, und seine Frau, 1801 (ca.) (Dokument) », sur www.helveticarchives.ch (consulté le )
  2. (de) Kugler, « Ein Leben in Armut, am Rand der Gesellschaft ohne Verständnis », sur St.Galler Tagblatt (consulté le )

Liens externesModifier