Tsuneo Tomita

écrivain japonais

Tsuneo Tomita (富田 常雄, Tomita Tsuneo?), né le et mort le (à 63 ans) est un romancier japonais.

Tsuneo Tomita
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Tokyo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
Nom dans la langue maternelle
富田常雄Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Tsuneo Tomita est le fils du judoka Tomita Tsunejirō (1865-1935). Ce dernier, qui fut le premier disciple de Kanō Jigorō, le fondateur du judo, est célèbre pour avoir contribué à la diffusion de son art aux États-Unis et participé à de nombreux combats contre des Occidentaux. Après une formation commerciale à l’université Meiji, il se tourne à la fin des années 1920 vers le théâtre et travaille comme scénariste pour plusieurs troupes modernistes proches du mouvement prolétarien. À partir de 1930 environ, il commence à écrire des récits pour enfants. Pendant la guerre, il publie plusieurs œuvres patriotiques exaltant les héros nationaux. La publication de Sugata Sanshirō en 1942 et l’adaptation au cinéma par Kurosawa de ce roman à la gloire du judo le rendent brusquement célèbre. En 1948, il reçoit le prix Naoki pour une longue nouvelle intitulée « Le masque » (Men). Il publie par la suite une soixantaine de romans populaires dont plusieurs sur le thème du judo qui a contribué à le faire connaître [1]. Il fut lui-même titulaire du 5e dan de judo.

Œuvres principalesModifier

  • 姿三四郎 (Sugata Sanshirō), Kinjū shuppansha, 1942
  • 弁慶 (Benkei) 9 vol., Dai-Nippon yūbenkai kōdansha, 1952-55
  • 浮雲日記 (Notes journalières d'un nuage flottant), Minato shobō, 1953
  • ひょっとこ (Hyottoko), Shinchōsha, 1960
  • 熊谷直実 (Kumagai Naozane), Shinchōsha, 1961
  • 柔 (Souplesse) 2 vol., Shinchōsha, 1964-65

RéférencesModifier

  1. Cf. Kindai Nihon bungaku daijiten, Kōdansha, 1992, p. 1010

Liens externesModifier