Tsubaki Chinzan

peintre japonais

Tsubaki Chinzan, de son vrai nom : Tsubaki Hitsu, surnom : Chûta, noms de pinceau : Tatukadô, Kyûan, Shikûan, Hekiin-Sambô, né en 1801 à Edo, aujourd'hui Tōkyō, mort en 1854 est un peintre japonais de l'école de Nanga (peinture de lettré).

Tsubaki Chinzan
Image dans Infobox.
Autoportrait de Tsubaki Chinzan
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
Nom dans la langue maternelle
椿椿山Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Maître

BiographieModifier

Élève de Watanabe Kazan, Tsubaki Chinzan se forme sous son influence et entretient avec lui une amitié constante et durable. À la suite de son maître, il peint des portraits, des fleurs, des oiseaux. Si ses tableaux ont un réalisme à partir des croquis de la vie, son but est d'en capturer l'esprit poétique. Sa technique est toutefois différente de celle de Kazan, il emploie des couleurs fines et riches.

Samouraï attaché au gouvernement des Tokugawa, il est officier dans la troupe des Lances. À cette époque, beaucoup d'officiers lettrés consacrent leurs loisirs à des recherches intellectuelles et Chinzan se consacre à la peinture. Il acquiert très rapidement une grande renommée, il excelle aussi dans l'art de l'orgue[1].

Il élève Shoka, fils de Kazan à la mort de celui-ci.

BibliographieModifier

  • (fr) Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, vol. 3, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2-7000-3013-3), p. 596
  • (fr) Harris (V.) et Clark (T.) Smith (L.), L'art japonais. Chefs-d'œuvre du British Muséum, The British Museum Press,
  • (fr) Maurice Coyaud, L'Empire du regard – Mille ans de peinture japonaise, Paris, éditions Phébus, Paris, , 256 p. (ISBN 2-85940-039-7), p. 48

Notes et référencesModifier

  1. Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, vol. 3, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2-7000-3013-3), p. 596

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :