Ouvrir le menu principal

Trumans Water

groupe de musique américain
Trumans Water
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock indépendant, rock alternatif, noise rock
Années actives Depuis 1991
Labels Homestead Records, Emperor Jones, Drunken Fish
Site officiel www.trumanswater.com
Composition du groupe
Membres Kirk Branstetter
Kevin Branstetter
Mike Coumatos
John Schier
Anciens membres Glen Galloway
Ely Moyal
Andres Malinao
Kevin Cascell

Trumans Water est un groupe de rock indépendant américain, originaire de San Diego, en Californie.

BiographieModifier

Trumans Water est formé par les frères Kirk et Kevin Branstetter, et le batteur Jeff Jones à San Diego en 1991, après avoir reçu une guitare et une basse de la part du père d'un ami[1]. Ils recherchent ensuite un « chanteur, cerveau en option », et recrutent Glen Galloway[1]. Les autres membres sont Ely Moyal, Andres Malinao, et Kevin Cascell.

Captain Beefheart, Wire, The Boredoms, Sun City Girls, Pavement et Sonic Youth sont tous identifiés comme influences, et pendant son parcours, Trumans Water a produit du rock indépendant expérimental, avec un brin d'improvisation[1],[2],[3],[4],[5],[6]. Kevin Branstetter décrit l'approche du groupe comme telle en 1993 : « L'esprit de la chose c'est ce qu'on veut capturer, titiller, comme fracasser, tout annihiler tout en étant écoutable[6]. »

Le groupe atteint rapidement une certaine renommé dans le milieu du rock indépendant grâce à l'animateur de radio John Peel qui diffuse leur premier album, Of Thick Tum, dans son intégralité et sans la moindre interruption, au cours de son émission sur la station BBC Radio 1[1],[7].

En 1994, le groupe quitte San Diego pour Portland, Oregon. Cette même année, Glen Galloway (alias Glenn Galaxy) quitte le groupe pour se consacrer à plein temps à Soul-Junk, un projet solo expérimental. Les frères Kirk et Kevin Branstetter seront désormais les seuls membres fondateurs de Trumans Water toujours actifs au sein du groupe. En 1995, Kevin s'est installé en France, ce qui explique la relative baisse de productivité du groupe depuis cette date, les deux frères vivant sur des continents différents. En 2011, Kevin Branstetter forme le groupe Worlds Dirtiest Sport.

DiscographieModifier

Albums studioModifier

CompilationsModifier

  • 1995 : The Peel Sessions (Strange Fruit)
  • 2003 : The Singles 1992-1997 (No Sides)

Singles et EPModifier

  • 1992 : Our Scars Like Badges (Homestead Records)
  • 1992 : Laugh Light's Lit (Drunken Fish)
  • 1992 : Jubileeeee (Way Out Sound)
  • 1993 : Hey Fish (Drunken Fish)
  • 1993 : 10 x My Age EP (Elemental Records)
  • 1993 : Have You Got It Yet? (Live in London) (Fear & Loathing Fanzine)
  • 1994 : Skyjacker (Sympathy for the Record Industry)
  • 1994 : Spazz Rockdance Inferno (Clawfist)
  • 1995 : The First Dead Man of Diluvia (Howardian/Wantage)
  • 1996 : The Great Flood (Footprint Records)
  • 2000 : Miss Spaceship / Radar 1941 (Sub Pop)

CassettesModifier

  • 1993 : Santee Busbill (Destroy All Music)
  • 1994 : Couch of the Spastics (Chocolate Monk)
  • 1995 : Cough Forth Such Dilemmas (Union Pole)
  • 1997 : No Dead Space (Union Pole)

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) Ross, Alex (1993), "Review/Pop; A Blend of Influences, With Dissonance", New York Times, 24 juillet 1993.
  2. (en) Bush, John, "Trumans Water Biography", AllMusic, Macrovision Corporation.
  3. (en) Larkin, Colin (1998), The Virgin Encyclopedia of Indie & New Wave, Virgin Books, (ISBN 0753502313), page 448.
  4. (en) Floyd, John (1997) "God and Junk", Miami New Times, 13 février 2009.
  5. Sprague, David "Trumans Water", Trouser Press.
  6. a et b (en) Terry, Nick (1993) "Trumans Water: The Roosevelt Underground", Lime Lizard, mai 1993, pages 68-69.
  7. (en) Strong, Martin C. (2003) The Great Indie Discography, Canongate, (ISBN 1-84195-335-0), pages 1039-1040.

Liens externesModifier