Traversée de Genève à la nage

Traversée de Genève à la nage
Description de l'image Traversée de Genève à la Nage, le départ.png.
Généralités
Sport Nage en eau libre
Création 1916
Disparition 1968
Organisateur(s) Club des Nageurs
Lieu(x) Rade de Genève et Rhône
Distance 1 800 m

La Traversée de Genève à la nage, ou Traversée internationale de Genève à la nage, est une course de nage en eau libre dans la rade de Genève et le Rhône. Elle a lieu pour la première fois en 1916.

La courseModifier

La course se déroule sur un parcours d'environ 1 800 m. Au départ des Bains des Pâquis dans la rade de Genève, après être passé sous le pont du Mont-Blanc et le pont des Bergues, le parcours emprunte le bras gauche du Rhône pour rejoindre l'arrivée aux grilles des Forces Motrices — l'usine de la Coulouvrenière construite dans le lit du Rhône — en passant sous les ponts de l'Île et le pont de la coulouvrenière. La course est organisée par le Club des Nageurs[1]. La compétition est divisée en plusieurs catégories individuelles et une catégorie interclub. Elle est dotée d'un challenge Kellermuller pour les interclubs et d'un challenge individuel Michelin[2],[3].

HistoireModifier

L'événement est gratuit pour les spectateurs. Il attire un public nombreux qui suit la course en se précipitant sur les quais afin de rejoindre les ponts pour « voir de haut quelques péripéties de la lutte entre concurrents[4] ». La participation reste néanmoins limitée quelques dizaines de concurrents. Lors de la deuxième édition un record est établi par Demiéville, champion suisse de fond, avec un temps de 10 minutes et 30 secondes[5]. Lors de l'édition de 1935, la cinquième, le lausannois R.Zirilli remporte le challenge individuel Michelin— une coupe en argent d'une valeur de 300 frans suisses de l'époque[6] — pour avoir gagné consécutivement trois éditions de la course[7]. D'autres compétitions de nage libre en milieu urbain ont existé en suisse romande comme la traversée d'Yverdon à la nage et la traversée de Montreux à la nage. Des démonstrations sportives et des animations sont organisées en marge de la cours. L'aspect ludique n'est pas en reste avec des traversées humoristiques déguisée[8], concept qui sera repris par la Coupe de Noël. La course est organisée régulièrement jusqu'en 1968[9].

 
R. Zirilli, triple vainqueur de la Traversée de Genève à la Nage, remporte le challenge individuel Michelin en 1935

ÉditionsModifier

  • 1916[10] (ou 1913[11]) Première édition.
  • 1917, dimanche , l'arrivée de la course pimentée par une série de plongeons exécutés depuis le pont de la Coulouvrenière, une véritable fête est organisée l'après midi avec des compétitions de natation et water-polo, ainsi que du « pantomime nautique »[12].
  • 1918 Victoire de Demiéville qui établit un premier record.
  • 1925 Victoire de Ernest Boulenaz[13].
  • 1926 Victoire de Vessaz[14].
  • 1927 On dénombre 55 participants.
  • 1928 La course à lieu le samedi [14]. Une une traversée humoristique est organisée par le club des nageurs, suivi d'une fête destinée à collecter des fonds pour une tentative de traversée de la manche[15].
  • 1930, [16], 80 participants[17].
  • 1931, 31 participants, victoire de Ernest Boulenaz[18].
  • 1932 traversée humoristique[19].
  • 1935 cinquième édition (?)[20] 39 participants
  • 1936, , victoire de Turin catégorie pupilles, Bouria seniors, Mmle Rychen dames, Doria vétérans, von Kaenel vétérans, Laubli juniors[21].
  • 1937 Victoire de Doria dans la catégorie vétérans, Laubli seniors, Mmel Grau dames, Berlie pupilles, Gisclon juniors[22].
  • 1938 Reine Poujoulat gagne la catégorie Dames et remporte le challenge Rychen[23].
  • 1939 Organisée le [24], la traversée est remportée par Ruffin dans la catégorie Senior, Trosselli Vétéran, Mmes Vergano et Ruesch Dames, Petterson Junior, Prahin Pupille[25].
  • 1957 Victoire du sédunois Roger Dürig, Suriot catégorie dame, Boulet junior, Jeanne Murith junior dame[26],[27]
  • 1960 Le Zurichois P.Bonhoff en 14'' 44'6 devance le genevois M.Altziebler 15''07'5[28]
  • 1965 La course a lieu le , elle est organisée par l'union ouvrière de natation[24].

Références et bibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Ad. Ch., « Le billet du sportif », Journal de Genève,‎ , p. 4/5 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 9 septembre 2019)
  2. « Traversée internationel de Genève à la nage », Journal de Genève,‎ , p. 2/3 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019)
  3. « Journal de Genève - 16.08.1930 - Pages 6/7 », sur www.letempsarchives.ch (consulté le 19 octobre 2019)
  4. « La traversée de Genève à la nage, cinquième victoire de Zirilli », Journal de Genève,‎ , p. 2/3 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 9 septembre 2019)
  5. Le Journal de Genève 20.08.1931
  6. « Avant la traversée internationale de Genève à la nage », Journal de Genève,‎ (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019)
  7. Le Journal de Genève 12.08.1935
  8. Le Journal de Genève 07.09.1928
  9. http://www.ville-ge.ch/archivesenligne/assets/archives/cra/1968/pdf/cra_1968.pdf
  10. Le Journal de Genève 29.08.1938
  11. « La traversée de Genève », Journal de Genève,‎ (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 19 octobre 2019)
  12. « Fête nautique, Traversée de Genève à la nage », Journal de Genève,‎ , p. 6/7 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 22 octobre 2019)
  13. « 7e traversée de Genève à la nage », Journal de Genève,‎ , p. 4/5 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 22 octobre 2019)
  14. a et b Le Journal de Genève 11.08.1928.
  15. « Une Traversée humoristique », Journal de Genève,‎ , p. 4/5 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 19 octobre 2019)
  16. « La traversée de Genève », Journal de Genève,‎ , p. 6/7 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 22 octobre 2019)
  17. « Avant la traversée internationale de Genève à la nage », Journal de Genève,‎ , p. 6/7 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 18 octobre 2019)
  18. https://www.bains-des-paquis.ch/content/magazines/JdB-7.pdf
  19. « Une traversée peu banale », Journal de Genève,‎ , p. 6/7 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 9 septembre 2019)
  20. Journal de Genève 12.08.1935
  21. « Traversée de Genève à la nage », Tribune de Lausanne,‎ , p. 4/8 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 21 octobre 2019)
  22. « Scriptorium », sur scriptorium.bcu-lausanne.ch (consulté le 21 octobre 2019)
  23. « Scriptorium », sur scriptorium.bcu-lausanne.ch (consulté le 21 octobre 2019)
  24. a et b (de) « La Sentinelle 23. Juni 1965 — e-newspaperarchives.ch », sur www.e-newspaperarchives.ch (consulté le 19 octobre 2019)
  25. « Scriptorium », sur scriptorium.bcu-lausanne.ch (consulté le 21 octobre 2019)
  26. (de) « Journal et feuille d’avis du Valais 28. August 1957 — e-newspaperarchives.ch », sur www.e-newspaperarchives.ch (consulté le 22 octobre 2019)
  27. « Journal de Genève - 08.08.1960 - Pages 6/7 », sur www.letempsarchives.ch (consulté le 9 septembre 2019)
  28. « Gazette de Lausanne - 08.08.1960 - Pages 4/5 », sur www.letempsarchives.ch (consulté le 9 septembre 2019)

BibliographieModifier

  • « La traversée de Genève à la nage, cinquième victoire de Zirilli », Journal de Genève,‎ , p. 4/5 (ISSN 1010-2108, lire en ligne, consulté le 9 septembre 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier