Tony Rundle

politicien australien

Anthony Maxwell (Tony) Rundle (né le à Scottsdale en Tasmanie) a été le quarantième Premier Ministre de Tasmanie en Australie du au . Il succéda à Ray Groom et fut remplacé par Jim Bacon. Il était membre du parti libéral d'Australie et a été l'élu de la circonscription de Braddon entre 1986 et 2002. Ancien journaliste, il est marié à Caroline Watt et a deux filles.

Tony Rundle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Delegate to the Australian Constitutional Convention, 1998 (d)
Tasmanie
2 -
Premier ministre de Tasmanie
-
Membre de l'Assemblée tasmanienne
Braddon (en)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (83 ans)
ScottsdaleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Launceston Church Grammar School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinction

Aux élections de 1996, le premier ministre libéral sortant Ray Groom s'était engagé à ne gouverner que s'il avait la majorité absolue au parlement de Tasmanie. Groom n'eut pas la majorité mais les travaillistes ne trouvèrent pas de terrain d'entente avec les Verts de sorte que les Libéraux durent former un gouvernement minoritaire. À cause de sa promesse, Groom dut démissionner et Rundle le remplaça.

Gouvernement de RundleModifier

Pendant le gouvernement minoritaire de Rundle, le chômage augmenta et l'économie de l'état s'essouffla. Le parti travailliste exploita la situation dans l'espoir de discréditer le parti libéral mais beaucoup se contentèrent de regretter le manque d'investissements de l'état, de peur de faire tomber le gouvernement minoritaire.

Il se trouva confronté, sous les pressions externes, à devoir réduire le nombre de parlementaires pour diminuer les dépenses de fonctionnement. Il y eut de nombreuses propositions de faites et Rundle fut obligé de réduire le parlement comme proposé par les travaillistes à 25 députés et 15 sénateurs et provoqua une double dissolution.

Aux élections qui s'ensuivirent, Rundle permit la majorité et devint chef de l'opposition. Il abandonna son poste en et se retira de son poste de député peu avant les élections de 2002.

Son gouvernement a mené à bien certaines réformes comme la légalisation de l'homosexualité, la réforme sur les armes, l'amélioration des liaisons avec le continent; l'amélioration de la protection de la forêt tasmanienne.