Ouvrir le menu principal

Tomás Martínez

ancien président du Nicaragua
Tomás Martínez
TMARTINEZ.jpg
Fonction
Président du Nicaragua
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
LeónVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Tomás Martínez GuerreroVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Mouvement

Tomás Martínez Guerrero (Nagarote, - León, ) est un militaire et homme d'État nicaraguayen, qui occupa la présidence de la République du Nicaragua entre 1857 et 1867.

BiographieModifier

Il était le fils de Don Joaquin Martinez et Maria Guerrero. Lors du déclenchement de la guerre civile en 1854, il s'enrôle dans l'armée loyaliste (conservateur) et atteint rapidement le grade de général.

En 1857, après la défaite et l'expulsion du pays du mercenaire américain William Walker, il signe le Pacte Chachagua avec le général Maximo Telleria Jerez, chef du Parti démocratique (libéral). Ce Pacte établit une coprésidence à la tête de l'État.

Avec son ascension au pouvoir commence une période de 30 années de gouvernement conservateur caractérisée par une grande stabilité politique et un développement économique.

Le 9 août 1857, il est nommé président intérimaire en attendant que l'Assemblée constituante adopte la nouvelle Constitution de 1858. Durant son mandat comme président par intérim, le traité Cañas-Jerez est signée le 15 avril 1858 avec leCosta Rica définissant la frontière entre les deux pays.

Devenu président constitutionnel lre Mars 1859, il établit des relations diplomatiques avec les pays européens (y compris un concordat avec le Vatican), encourage la culture du café et du coton, crée deux nouveaux départements: Chinandega et Chontales et fait construire le port de Corinto.

En 1863, bien que la Constitution l'interdit, il est réélu pour un second mandat, ce qui entraine les insurrections libérale de Maximo Jerez et conservatrice Telleria Fernando Chamorro. Après avoir maîtrisé ces deux soulèvements, il reste au pouvoir jusqu'en 1867.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier