Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Time (magazine)

magazine américain
(Redirigé depuis Time Asia)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Time.

Time Magazine
image illustrative de l’article Time (magazine)

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Hebdomadaire
Genre Généraliste
Diffusion 3 360 135 ex. (2007)
Date de fondation 1923
Ville d’édition New York

Rédacteur en chef Edward Felsenthal
Site web (en) Site officiel

Time ou Time Magazine (parfois typographié TIME Magazine ou TIME) est l'un des principaux magazines d'information hebdomadaires américains. Une rétroacronymie est habituellement faite sur le nom du magazine, Time pour « Today Information Means Everything ».

Une édition européenne, Time Europe, anciennement Time Atlantic, est réalisée à Londres et une édition asiatique, Time Asia, est réalisée à Hong Kong.

Les principaux concurrents américains de Time sont Newsweek et U.S. News & World Report.

Sommaire

HistoriqueModifier

CréationModifier

 
Couverture du premier numéro de Time, publié le , avec en portrait Joseph G. Cannon (en).

Le premier numéro de Time a été publié le , dix ans avant ses deux principaux concurrents, et a défini le concept de magazine d'actualité hebdomadaire. Time a été créé par Briton Hadden et Henry Luce qui avaient déjà travaillé ensemble au Yale Daily News. Après la mort de Hadden en 1929, Luce devint le seul maître à bord de Time.

En 1989, Time Inc., le groupe de presse qui avait été bâti autour du magazine, fusionne avec Warner Communications pour donner naissance au groupe de médias Time Warner.

En 2017, Time est acquis par Meredith Corporation[1],[2].

ClassementsModifier

Depuis 1927, le magazine Time décerne le titre de « Personnalité de l'année » (Person of the Year), anciennement « Homme de l'année » (Man of the Year) un titre que reçurent par exemple Adolf Hitler, Joseph Staline mais aussi Charles de Gaulle ou, à titre collectif, les internautes (« You »). Ce fut le PC qui le reçut en 1981 sous le titre de Machine of the year.

Dans les années 1960 parut l'encyclopédie Time-Life, le monde des sciences, établi par les rédacteurs de Time avec des photos du magazine Life. Elle paraissait au rythme d'un volume par mois. Plus de 30 volumes parurent : les mathématiques, la cellule, le cerveau, le savant, l'ingénieur, l'aviation, etc.

Depuis 1998, le magazine établit également chaque année une liste (« Time 100 ») des cent personnes au monde les plus influentes de l'année en cours.

Article détaillé : Time 100.

Time établit aussi une liste de Heroes for the Planet, personnalités se battant pour l'écologie et la planète.

Article détaillé : Heroes for the planet.

Time établit en 2003, 2004 et 2005 une liste de « héros » dans chaque continent.

Article détaillé : European Heroes.

VentesModifier

Nombre d'exemplaires achetés du magazine Time
Année 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Nombre d'exemplaires (millions) 4,2 4,1 4,1 4,1 4,1 4,1 4,1 4,0 4,0 4,1 3,4 3,4

En 1946, le magazine tire à 1,6 million d'exemplaires[3].

ÉquipesModifier

ÉditeursModifier

Rédacteurs en chefModifier

Rédacteurs en chef Depuis Jusqu'à
John S. Martin 1929 1937
Manfred Gottfried[4] 1937 1943
T. S. Matthews 1943 1949
Roy Alexander 1949 1960
Otto Fuerbringer 1960 1968
Henry Grunwald 1968 1977
Ray Cave 1979 1985
Jason McManus 1985 1987
Henry Muller 1987 1993
James R. Gaines 1993 1995
Walter Isaacson 1996 2001
Jim Kelly 2001 2005
Richard Stengel 2006 2013
Nancy Gibbs 2013 2017
Edward Felsenthal[5] 2017 actuel

Contributeurs notablesModifier

CritiquesModifier

Dans les années 1980, le journal est accusé par l'organisation Fairness and Accuracy in Reporting et par les spécialistes des médias Noam Chomsky et Edward Herman de donner une couverture biaisée des événements en Amérique centrale et Amérique du Sud, particulièrement en insistant sur la violation des droits de l'Homme commises au Nicaragua au détriment de ceux perpétrés pendant les guerres civiles au Salvador et au Guatemala ou sous la dictature au Honduras.

Chomsky et Herman accusent également le journal de médiatiser systématiquement les informations compromettantes pour les ennemis des États-Unis, et inversement de minorer les crimes de la politique étrangère des États-Unis et de leurs alliés[8].

En juin 2018, la journal utilise pour sa couverture la photographie de Yanela Varela, une Hondurienne âgée de 2 ans censée représenter les enfants séparés occasionnés par la politique anti-immigrationniste de Donald Trump. L'image a été largement reprise sur les réseaux sociaux par les opposants au président américain pour dénoncer sa politique. Après que les parents de l'enfant et les autorités honduriennes dénient cette information, le magazine reconnaît son erreur[9],[10],[11]. The Washington Post commentant cette couverture évoque une « erreur majeure » de la part du magazine Time[12]. Selon CNN, Time, avec ses couvertures emblématiques, est devenu le centre d'un débat sur l'éthique des médias, des voix critiques lui reprochant le caractère trompeur de la couverture. Elle favoriserait les accusations de « fausses nouvelles » promues par le président et ses partisans, « qui prétendent que les médias trompent délibérément le public dans un effort pour blesser l'administration »[13],[14]. Ainsi, Rich Lowry, rédacteur en chef du magazine conservateur National Review écrit : « Il semble que l'image emblématique de la politique de séparation n'implique pas de séparation, ce qui est typique de la façon dont un média hystérique, axé sur le plaidoyer, couvre l'immigration »[13].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Erin Nyren et Cynthia Littleton, « Meredith Corp. Acquires Time Inc. in $2.8 Billion Koch Brothers-Backed Deal », Variety,‎ (lire en ligne)
  2. (en) David Goldman, « Time Inc. has new owners, including the Koch brothers », CNN Money,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Stephen L. Vaughn, Encyclopedia of American Journalism, Routledge, (ISBN 9781135880200, présentation en ligne)
  4. [1]
  5. « Edward Felsenthal Chosen To Lead TIME As New Editor », sur Time (consulté le 27 novembre 2017)
  6. Ann Blackman, « Ann Blackman – Off to Save the World: How JULIA TAFT Made a Difference », Promotional website (consulté le 28 janvier 2012)
  7. « Kennedy Space Center--The Chroniclers » (consulté le 26 juin 2017)
  8. Noam Chomsky et Edward Herman, La Fabrication du consentement. De la propagande médiatique en démocratie, Agone, 2008.
  9. Aux États-Unis, l'icône des enfants séparés n'en était pas une, lefigaro.fr, 23 juin 2018
  10. De fausses images d'enfants séparés de leurs parents circulent sur les réseaux sociaux, lalibre.be, 22 juin 2018
  11. La fillette en Une du "Time" n'a pas été séparée de sa famille, assure le Honduras, nouvelobs.com, 22 juin 2018
  12. (en) Perspective, Time magazine's major mistake on the crying-girl cover, washingtonpost.com
  13. a et b (en) Time cover backlash: Magazine stands by illustration of crying girl next to Trump, cnn.com, 22 juin 2018
  14. (en) Time magazine ridiculed on Twitter over false child separation report, washingtonexaminer.com, 22 juin 2018

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier