Tiberius Sempronius Gracchus (consul en -177)

Tiberius Sempronius Gracchus fut tribun de la plèbe en 187 av. J.-C., préteur en 180 av. J.-C., consul à deux reprises en 177 av. J.-C. (avec C. Claudius Pulcher) et en 163 av. J.-C. (avec M. Juventius Thalna) et censeur en 169 av. J.-C..

Tiberius Sempronius Gracchus
Fonctions
Sénateur romain
Légat
Gouverneur romain
Corse-Sardaigne
Consul
Légat
Censeur
Gouverneur romain
Corse-Sardaigne
- av J-C
Consul
Préteur
Gouverneur romain
Hispanie citérieure
- av J-C
Édile curule (d)
Triumvir coloniis deducendis (d)
Légat
- av J-C
Tribun de la plèbe
Légat
Augure
depuis
Biographie
Naissance
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Ti.Sempronius P.f.Ti.n. GracchusVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine moyenne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Publius Sempronius Gracchus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Publius Sempronius Gracchus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Gens
Autres informations
Distinction
Triomphe romain ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Tiberius Sempronius Gracchus (mort vers 150 av J.-C.) mena une guerre victorieuse contre les Celtibères de 180 à 179 av. J.-C., ce qui lui permit d'obtenir un triomphe à Rome en 178 av. J.-C. Il s'illustra par l'établissement d'un nouveau type de rapports avec les populations indigènes régis par des traités[1] et fonda une ville qui porta son nom, Gracchuris.

En 163 av. J.-C., il épousa la patricienne Cornélia, fille du célèbre Publius Cornelius Scipio Africanus Maior, Scipion l'Africain.

Tiberius mourut vers 150 av. J.-C., après avoir engendré douze enfants[2] dont seulement trois survécurent. Les trois survivants étaient Tibérius et Caius (les Gracques), les pères des lois agraires, et Sempronia qui épousa Scipion Emilien, le destructeur de Carthage.

Notes et référencesModifier

  1. Appien, Histoire romaine, guerre celtibérique, 43
  2. Pline l'Ancien, Histoire Naturelle, livre VII, 11, 13