Thich Quang Do

Thích Quảng Độ

Naissance
Province de Thái Bình (Viêt Nam)
Décès (à 91 ans)
Pagode Tu Hieu [1](Chùa Từ Hiếu), Hô Chi Minh-Ville, 8e arrondissement (Viêt Nam)
École/tradition Mahāyāna
Célèbre pour Militantisme politique au Viêt Nam

Patriarche (Tăng Thống) de
l'Église bouddhiste unifiée du Vietnam

Thích Quảng Độ (né le dans la province de Thái Bình et mort le à Hô Chi Minh-Ville (Viêt Nam)[2] est un moine bouddhiste vietnamien, un chef religieux et un critique du gouvernement de la République socialiste du Viêt Nam.

À la suite du décès de Thích Huyền Quang, il devient le patriarche de l'Église bouddhiste unifiée du Vietnam, ordre religieux encore interdit en 2011 dans ce pays.

BiographieModifier

Đặng Phúc Tuện né dans la province de Thái Bình (Viêt Nam) est un haut membre de l'Église bouddhiste unifiée du Vietnam depuis les années 1960. Il est critique envers le gouvernement de la République socialiste du Viêt Nam depuis les années 1970 et a été emprisonné pour cela plusieurs fois. Le 14e dalaï-lama lança plusieurs appels dans les années 1990 pour obtenir sa libération de prison. Amnistié en 1998, Thich Quang Do en fut informé par Vo Van Ai (en), porte-parole de l’EBUV à Paris[3].

En 2001, il lance « l'appel à la démocratie au Viêt Nam » et est placé pour cela en résidence forcée par le gouvernement vietnamien dans le temple Thanh Minh à Saïgon.

Il reçoit le prix Rafto en 2006, mais ne peut quitter le Viêt Nam en raison de sa résidence forcée, et c'est donc son ami Võ Văn Ái qui va le chercher à sa place.

RéférencesModifier

  1. À ne pas confondre avec la Pagode Tu Hieu (Chùa Từ Hiếu) située à Hué.
  2. Source: Article du magazine vietnamien online Giác ngộ (L'Éveil), édition du 25 février 2020. Il s'git d'un des rares magazines bouddhistes vietnamiens autorisés par les autorités. Ceux-ci sont soumis à un strict contrôle, avec une seule consigne: ne jamais traiter de thèmes à caractère politique, que ce soit en termes explicites ou implicites. L'article cité en est constitue un exemple: la mort de Thich Quand Do, est rapportée en 5 phrases (qui parlent de la tristesse éprouvée par les fidèles), illustrée de 25 photos sans légende ni commentaire. Pas un mot sur la carrière du défunt, lire en ligne: [1]. Consulté le .
  3. Bureau international d'information bouddhiste, Le leader bouddhiste Thich Quang Do envoie à Sa Sainteté le Dalai Lama et au peuple du Tibet un Message de Solidarité

Liens externesModifier