Theodor Habicht

politicien allemand

Theodor Habicht ( - ) est une personnalité politique majeure de l'Allemagne nazie.

Theodor Habicht
Theodor Habicht 1933.jpg
Fonctions
Député au Reichstag sous la république de Weimar
Député au Reichstag (d)
Bourgmestre
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
NewelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Partis politiques
Conflits

Il naît à Wiesbaden et y termine ses études primaires et secondaires avant de s'installer à Berlin. En 1915, il se porte volontaire pour l'armée impériale allemande et sert sur le front de l'ouest, ainsi qu'à Isonzo en Italie. Très impliqué contre le communisme après sa démobilisation en 1919, il participe à des combats contre la Ligue spartakiste.

Habicht rejoint le parti nazi en 1926 et publie quelques revues prônant l'idéologie hitlérienne. Tout en étant membre de l'Assemblée de Hesse-Nassau, il est le dirigeant des nazis au conseil de Wiesbaden. En 1931, il est élu au Reichstag pour Nassau et conserve son poste jusqu'en 1938[1]. La même année il est condamné à la prison, et il part se réfugier en Autriche où il organise un parti nazi clandestin.

En 1934, il est chargé par Hitler d'organiser le coup d'Etat contre le dirigeant autrichien Dollfuss. Dollfuss est assassiné, mais le putsch est manqué. En 1936, après deux ans de disgrâce, il devient maire de Wittemberg. En 1939 il devient maire de Coblence. Pendant la guerre, à l'automne 1939, il devient assistant de Ribbentrop au ministère des affaires étrangères. En 1941, il est chargé de surveiller ce qu'il se passe en Norvège. Il rend un rapport défavorable sur Quisling, ce qui lui vaut de tomber définitivement en disgrâce et d'être envoyer sur le front Est par Hitler. Il meurt au combat en 1944.

RéférencesModifier

  1. (en) Philip Rees, Biographical dictionary of the extreme right since 1890, Simon & Schuster, (ISBN 9780130893017), p. 169

Liens externesModifier