Théophile Funck-Brentano

sociologue franco-luxembourgeois

Théophile Funck-Brentano, né Théophile Funck le à Luxembourg et décédé le à Montfermeil, est un sociologue franco-luxembourgeois.

Théophile Funck-Brentano
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Théophile Jean-Baptiste FunckVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Conjoint
Sophie Brentano (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Distinction
Prix Bordin ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Il a épousé Sophie Brentano, nièce de la femme de lettres et nouvelliste romantique allemande Bettina von Arnim, née Brentano, et du poète romantique allemand Clemens Brentano.

Il quitta Luxembourg pour Paris en 1870, année où il est naturalisé français. Il est le fondateur du Collège libre des sciences sociales en 1895.

Il est le père de Frantz Funck-Brentano et de Claudine Funck-Brentano.

ŒuvresModifier

  • Les Sciences humaines, 1868.
  • La Pensée exacte en philosophie, 1869.
  • La Civilisation et ses lois, 1876.
  • L'homme et sa destinée, 1895.
- Prix Bordin de l’Académie française
  • La Politique, 1897.
  • Les Sophistes français, 1905.

Liens externesModifier