Théodora de Saxe-Meiningen (1879-1945)

aristocrate allemande

La princesse Théodora-Victoria-Auguste-Marie-Marianne de Saxe-Meiningen, née le à Potsdam et morte le à Schmiedeberg (province de Basse-Silésie), est la fille du duc Bernard III de Saxe-Meiningen-Hildburghausen et de la princesse Charlotte de Prusse (1860-1919). Elle est la première arrière-petite-fille de la reine Victoria.

Théodora de Saxe-Meiningen
Image dans Infobox.
Photographie de la princesse de Reuss
Titre de noblesse
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
KowaryVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Feodora von Sachsen-MeiningenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Famille
Père
Mère
Conjoint
Heinrich XXX Prinz Reuss zu Köstritz (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Kowary-Gruft-Heinrich-Feodora-Reuss.jpg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

La princesse Théodora est surtout élevée par sa grand-mère, l'impératrice allemande Victoria, car sa mère préférait la société mondaine et trouvait sa fille stupide. Sa grand-mère en était attristée et l'écrivit à sa propre mère en Angleterre.

La jeune femme épouse le à Breslau le prince Henri XXX de Reuss-Köstritz (1864-1939), mais n'a pas d'enfant, ce qui ajouta à sa dépression.

La princesse de Reuss souffrait semble-t-il de porphyrie, maladie héritée de son trisaïeul le roi George III du Royaume-Uni. Le ménage habite le château de Neuhof, près de Schmiedeberg (aujourd'hui Kowary).

Elle passe les dernières années de sa vie au sanatorium de Buchwald-Hohenwiese en Silésie. Fatiguée par de longues années de traitements et sans doute désespérée de l'issue de la guerre, lorsque la conférence de Potsdam donna la Silésie à la Pologne elle se suicida à l'âge de 66 ans. On pratiqua une autopsie. Ses restes furent ensevelis au château de Neuhof (aujourd'hui Radociny), mais sa tombe et celle de son mari furent détruites par la suite.

Liens externesModifier