Ouvrir le menu principal

Tekokota
Photo satellite de la NASA
Photo satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 17° 19′ 00″ S, 142° 37′ 00″ O
Superficie 0,9 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Hikueru
Démographie
Population Aucun habitant (2017[1])
Autres informations
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Tekokota
Tekokota

Géolocalisation sur la carte : Archipel des Tuamotu

(Voir situation sur carte : Archipel des Tuamotu)
Tekokota
Tekokota
Atolls en France

Tekokota est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française. Il est rattaché administrativement à la commune de Hikueru.

GéographieModifier

Tekokota est situé à 22 km au nord de Hikueru et à 740 km à l'est de Tahiti. De forme ovale, c'est l'un des plus petits atolls des Tuamotu avec 5 km de longueur et 3,5 km de largeur maximales pour une surface de terres émergées d'environ 0,9 km2. Son lagon, dépourvu de passe – mais en communication avec l'océan par submersion de la barrière corallienne dans sa partie sud –, a une superficie de 5,1 km2.

D'un point de vue géologique, l'atoll est l'excroissance corallienne (de 70 mètres) du sommet du mont volcanique sous-marin homonyme, qui mesure 2 135 mètres depuis le plancher océanique, formé il y a 47,7 à 48,1 millions d'années[2].

L'atoll est inhabité[1].

HistoireModifier

Tekokota a été décrit pour la première fois par un Européen par James Cook le qui le nomme Doubtful Island[3] (signifiant île Douteuse). Le navigateur espagnol José de Andía y Varela l'aborde le 31 octobre 1774 et le nomme San Narciso puis c'est au tour de Domingo de Boenechea de le référencer quatre jours plus tard comme Los Mártires[3]. Le capitaine britannique Frederick Beechey visite l'atoll le 2 mars 1826 et le mentionne sous le nom donné par Cook[3].

Au milieu du XIXe siècle, Tekokota devient un territoire français mais non peuplé de manière permanente. L'île est ponctuellement visitée par les ramasseurs de coprah venant d'Hikueru.

Notes et référencesModifier