TeamViewer

Logiciel de téléassistance

TeamViewer est un logiciel pour la télé-assistance, le contrôle et l’accès à distance d’ordinateurs et autres terminaux,[2],[3] lancé en 2005.[4] Ses fonctionnalités ont été étendues progressivement, en dernier lieu avec l’intégration de TeamViewer Meeting.[5] TeamViewer ne requiert aucune inscription et son usage dans un cadre non commercial est gratuit, ce qui a participé à la grande diffusion du logiciel.[6] TeamViewer est le produit phare de l’entreprise du même nom basée à Göppingen en Allemagne[7],[8].

TeamViewer
Description de l'image TeamViewer product logo.svg.
Description de cette image, également commentée ci-après
TeamViewer 15 sur Windows 10
Informations
Développé par TeamViewer GmbH
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 15.29.4 (Microsoft Windows, macOS, Linux, )[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
État du projet En développement actif
Système d'exploitation Android, Microsoft Windows, Mac OS Classic, Linux, iOS, Windows Phone, macOS et iPadOSVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Windows, macOS, Linux, Android, iOS/iPadOS et Raspberry Pi
Formats lus TeamViewer Configuration (d) et TeamViewer Session (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formats écrits TeamViewer Session (d) et TeamViewer Configuration (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Langues Multilingue
Type téléassistance et conférence en ligne
Politique de distribution Freemium ou licence payante
Licence Logiciel propriétaire
Site web TeamViewer (FR)

DéveloppementModifier

La première version du logiciel TeamViewer a été publiée en 2005 par l’entreprise Rossmanith, à l’époque sur la base du projet VNC. Le prestataire de services informatiques souhaitait éviter les déplacements inutiles chez les clients et effectuer des tâches telles que l’installation de logiciels à distance[9].

Le développement a connu un tel succès qu’une entreprise est née qui porte aujourd’hui le nom de TeamViewer Germany et appartient au Groupe TeamViewer.[10] Ce groupe est coté en bourse et a son siège à Göppingen. Aujourd’hui, TeamViewer exploite une plateforme globale pour la connexion, la surveillance et le contrôle d’ordinateurs, de machines et d’installations ainsi que d’autres appareils. L’entreprise est leader sur le marché dans ce domaine.

Systèmes d’exploitationModifier

TeamViewer est disponible pour tous les ordinateurs de bureau fonctionnant avec des systèmes d’exploitation courants,[11] parmi lesquels Microsoft Windows et Windows Server ainsi que macOS d’Apple.[12] Il existe également des packages pour plusieurs distributions et dérivés de Linux, par exemple Debian, Ubuntu, Red Hat et Fedora Linux, ainsi que Raspberry Pi OS, une variante de Debian pour le Raspberry Pi[13].

TeamViewer est également disponible pour les smartphones et les tablettes avec le système d'exploitation Android ou iOS/iPadOS d’Apple.[14] La prise en charge de Windows Phone et de Windows Mobile a expiré après que Windows a mis fin au support pour ces deux systèmes d’exploitation.

FonctionnalitéModifier

La fonctionnalité de TeamViewer dépend de l’appareil et de la variante ou de la version du logiciel. L’élément clé de TeamViewer est l’accès à distance à des ordinateurs et d’autres terminaux, ainsi que le contrôle de ceux-ci et la télé-assistance.

Une fois la connexion établie, l’écran à distance devient visible pour l’utilisateur sur l’autre terminal. Les deux terminaux peuvent envoyer et recevoir des fichiers et accéder par exemple à un presse-papier partagé.[15] Viennent s’ajouter des fonctions qui facilitent la coopération en équipe, par exemple par transmission audio et vidéo via la téléphonie IP[16].

Ces dernières années, les fonctionnalités du logiciel ont été optimisées pour son utilisation dans de grandes entreprises.[17] Pour cela, la version entreprise TeamViewer Tensor a été développée.[18] Avec TeamViewer Pilot,[19] TeamViewer fournit un logiciel pour la télé-assistance avec des éléments de réalité augmentée.[20] TeamViewer propose des interfaces avec d’autres applications et services de Microsoft (Teams),[21] Salesforce et ServiceNow par exemple[22],[23].

Options de licenceModifier

Les particuliers qui utilisent TeamViewer dans un cadre privé peuvent le faire gratuitement[24].

L’utilisation commerciale du logiciel est soumise au paiement de frais. Les entreprises et les autres clients commerciaux doivent souscrire un abonnement,[25] car depuis le passage d’un modèle de licence à un modèle d’abonnement, il n’est plus possible d’acquérir l’application. Les prix pour l’utilisation du logiciel varient en fonction du nombre d’utilisateurs ainsi que du nombre de réunions ayant lieu simultanément. Des mises à jour sont publiées chaque mois et sont incluses pour tous les utilisateurs.

SécuritéModifier

Les connexions entrantes et sortantes sont possibles, aussi bien via Internet que via des réseaux locaux. Sur demande, TeamViewer peut aussi fonctionner comme service système Windows, ce qui permet un accès sans surveillance via TeamViewer. Il existe également une version portable du logiciel qui peut fonctionner sur un support de données USB par exemple et ne requiert aucune installation[26].

La connexion s’établit à l’aide d’identifiants et de mots de passe uniques générés automatiquement. Avant chaque connexion, les serveurs du réseau TeamViewer contrôlent la validité des identifiants des deux terminaux. L’empreinte digitale, qui permet aux utilisateurs de fournir une preuve supplémentaire de l’identité de l’appareil distant, renforce la sécurité. Les mots de passe sont protégés contre les attaques par force brute, notamment par un allongement exponentiel du temps d’attente entre les tentatives de connexion. TeamViewer offre des fonctions de sécurité supplémentaires, telles que l’authentification à deux facteurs et des listes d’autorisation (liste de blocage et liste d’autorisation).

Avant d’établir une connexion, TeamViewer vérifie tout d’abord la configuration du terminal et du réseau afin de détecter les restrictions imposées par les pare-feux et autres systèmes de sécurité. En général, une connexion directe TCP/UDP peut être établie, de sorte qu’il n'est pas nécessaire d’ouvrir des ports supplémentaires. Si ce n'est pas le cas, TeamViewer a recours à d’autres moyens, par exemple un tunnel HTTP.

Indépendamment du type de connexion choisi, le transfert de données s’effectue exclusivement via des canaux de données sécurisés. TeamViewer contient un cryptage de bout en bout basé sur RSA (4096 bits) et AES (256 bits).[27] Selon le fabricant, les attaques telles que l’homme du milieu (Man-in-the-Middle) sont en principe exclues, grâce à l’échange signé de deux paires de clés.

Notes et référencesModifier

  1. « https://community.teamviewer.com/English/categories/change-logs-en » (consulté le )
  2. (de) Wie geht das? TeamViewer ermöglicht Hilfe aus der Ferne.,
  3. (en) Carl D. Rinker, Advanced Home Server – Making the Complicated Easier (lire en ligne), p. 279
  4. (de) Michael Mierke, Was ist TeamViewer? Tipps & Tricks, (lire en ligne)
  5. (de) Eva-Maria Weiß, Ende-zu-Ende-verschlüsselte Videokonferenzen: TeamViewer Meeting nun kostenlos, (lire en ligne)
  6. (de) Jens Tönnesmann, Die Weltvernetzer, (lire en ligne), p. 34
  7. (de) Robert Landgraf, Reifeprüfung Börsengang, (lire en ligne)
  8. (de) Das Einhorn von Göppingen, (lire en ligne)
  9. (de) Larissa Holzki, Christof Kerkmann, Effy Zhang, Per Mausklick in die Firma, (lire en ligne), p. 27
  10. (de) Unternehmensregister, Bundesanzeiger Verlag (lire en ligne)
  11. (en) Supported Operating Systems (lire en ligne)
  12. (en) Philip Michaels, TeamViewer v4 Desktop Collaboration App Now Mac-Compatible, (lire en ligne)
  13. (de) Oliver Nickel, Remote Desktop: TeamViewer kommt für IoT-Geräte wie den Raspberry Pi., (lire en ligne)
  14. (de) Franz Công Bùi, TeamViewer-App ermöglicht Zugriff auf Computer aus der Ferne., , p. 19
  15. (en) TeamViewer, University of Münster (lire en ligne)
  16. (de) Reiko Kaps, Desktop-Fernhilfe mit Video-Telefonie, (lire en ligne)
  17. (de) TeamViewer 8: Fernwartungssoftware mit neuen Funktionen für Unternehmen (lire en ligne)
  18. (de) Thomas Bär, Frank-Michael Schlede, TeamViewer Tensor: Fernwartung für die Großen, (lire en ligne), chap. 4
  19. (de) TeamViewer Pilot: Fernsupport mithilfe von Augmented Reality, Digital Business Cloud, (lire en ligne)
  20. (de) Oliver Nickel, TeamViewer 14 zeigt Informationen mit Augmented Reality, (lire en ligne)
  21. (en) TeamViewer Integrates with Microsoft Teams, (lire en ligne)
  22. (en) TeamViewer – Remote Support and Access Integration for Salesforce, Salesforce (lire en ligne)
  23. (en) New Features Added to TeamViewer Integration with ServiceNow, (lire en ligne)
  24. (de) Jörn Brien, Coronavirus: TeamViewer kannst du jetzt inoffiziell auch beruflich gratis nutzen., yeebase media, (lire en ligne)
  25. (de) Michael Kroker, TeamViewer-CEO Steil: „Die DSGVO ist für uns ein Wettbewerbs-Vorteil“., (lire en ligne)
  26. (de) Die besten Programme für den USB-Stick – TeamViewer Portable, T-Online (lire en ligne)
  27. (en) David Murphy, TeamViewer Introduces New Security Measures to Thwart Hacks, (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier