Taux du prêt marginal

Le taux du prêt marginal, ou taux marginal, est le taux d'intérêt que les banques commerciales paient lorsqu'elles empruntent de la liquidité auprès de la banque centrale. Ces prêts sont des prêts de très court terme (vingt-quatre heures). Les banques obtiendront toujours les liquidités dont elles ont besoin, mais c'est le taux le plus élevé de la banque centrale. Il s'agit d'un des trois taux directeurs.

ConceptModifier

Une banque commerciale qui a besoin de monnaie banque centrale peut se tourner vers la banque centrale pour en obtenir. Le taux de prêt marginal, qui est le plus taux le plus élevé que la banque centrale propose, permet aux banques commerciales d'obtenir autant de liquidités que nécessaire[1],[2].

Toutefois, afin d'obtenir ces prêts, les banques commerciales doivent fournir des collatéraux (c'est-à-dire des garanties), comme des titres financiers, afin de garantir que les sommes empruntées seront remboursées[3].

HistoriqueModifier

Comme les autres taux directeurs, le taux du prêt marginal a chuté au sein de la zone euro après la crise économique mondiale des années 2008 et suivantes. Il est passé de 5,25% le , à 1,75% le [4]. En , ce taux fixe atteint son plus bas niveau historique pour la zone euro à 0,25%[5].

Notes et référencesModifier

  1. Marc Montoussé, Économie monétaire et financière, Editions Bréal, (ISBN 978-2-7495-0611-1, lire en ligne)
  2. Michel Sion, Gérer la trésorerie et la relation bancaire - 6e éd.: Assurer la liquidité. Améliorer le résultat financier. Gérer les risques, Dunod, (ISBN 978-2-10-072545-8, lire en ligne)
  3. European Central Bank, « Qu’est-ce que le taux de la facilité de prêt marginal ? », sur European Central Bank (consulté le 20 novembre 2020)
  4. (en) Key ECB interest rates, sur le site de la BCE, consulté en novembre 2014
  5. « Les taux directeurs », sur Banque de France (consulté en janvier 2017)